Tahiti Infos

Fritch et Brotherson à l'ONU


Tahiti, le 4 octobre 2021 - La quatrième commission de l'ONU en charge des questions de décolonisation, a entamé, lundi, ses travaux à New York. Une intervention du président du Pays Édouard Fritch est attendue pour mercredi. Une délégation du Tāvini Huiraatira, emmenée par le député Moetai Brotherson et la représentante à l'APF Minarii Galenon, est également sur place. 

Réinscrite en 2013 sur la liste des territoires non autonomes de l’ONU, la Polynésie française s'invitera de nouveau dans les débats de la quatrième commission de l'institution en charge des questions de décolonisation. Cette dernière a entamé ses travaux, lundi, à New-York. Les représentants des 17 territoires non-autonomes seront entendus à l'occasion de ces travaux qui vont s'étaler jusqu'au 9 novembre. Mais dès mercredi, le président du Pays, Édouard Fritch prendra la parole à New-York. 

Rappelons qu'en octobre 2019, le chef de l'exécutif avait demandé le retrait la Polynésie française de la liste des pays à décoloniser de l'ONU. “Quel intérêt social, éducatif, culturel, y a-t-il pour mon peuple de rester inscrit sur la liste des pays à décoloniser ? Cela va-t-il créer plus d’emplois pour nos jeunes ? Cela va-t-il réduire la pauvreté pour certains d’entre nous ? Pour ma part, je n’y vois aucun intérêt”, avait déclaré l'intéressé à l'époque. 

Un discours qui n'avait pas persuadé plus que ça l'ONU qui avait refusé la demande du président du Pays, dans sa résolution de décembre 2019. La France était ensuite revenue à la charge en octobre 2020, par la voix de son représentant aux Nations Unies, en demandant que cette réinscription “soit revue” pour “respecter la volonté de la population polynésienne”. Cette intervention du représentant de la France marquait par ailleurs une petite révolution diplomatique à l'échelle du fenua, car pour la première fois depuis 2013, la France acceptait de prendre part au débat. 

Temaru grand absent à New-York

Si Édouard Fritch sera présent au débat onusien, Oscar Temaru, leader du Tāvini Huiraatira et grand artisan de cette réinscription en 2013, sera lui le grand absent. L'intéressé était présent, ce lundi, au palais de justice pour l'audience en appel de l'affaire Radio Tefana. 

Néanmoins une délégation indépendantiste, menée par le député Moetai Brotherson et la représentante à l'assemblée de la Polynésie française, Minarii Galenon, s'est également rendue à New-York pour exprimer ses positions. 

Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 4 Octobre 2021 à 19:44 | Lu 2661 fois