Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



France et Australie célèbrent l'engagement de Canberra dans la Grande Guerre



Fouilloy, France | AFP | mardi 24/04/2018 - Devant moult drapeaux et coquelicots, la fleur des anciens combattants anglophones, le Premier ministre français Edouard Philippe et son homologue australien Malcolm Turnbull célèbrent mardi et mercredi dans la Somme l'engagement de l'Australie au côté des Alliés pendant la Première Guerre mondiale.

Les deux dirigeants inaugurent dans l'après-midi à Fouilloy le centre Sir John Monash, en hommage au général australien qui mena les opérations avec les Alliés dans cette région, avant de commémorer à l'aube mercredi le centenaire de la bataille de Villers-Bretonneux.
Helen Leake, une septuagénaire venue avec son mari de Melbourne, est fière de montrer le coquelicot tricoté par sa soeur pour "rendre hommage aux jeunes gens qui ont donné leur vie", comme le cousin de son père mort dans la Somme en 1916, "et aux familles qui ont donné leurs fils" à la France.
Le musée Monash dédié aux soldats australiens du front occidental pendant la Grande Guerre a été érigé dans le prolongement du Mémorial national australien déjà existant, sur les murs duquel figurent 11.000 noms d'Australiens morts dans ce conflit, et adjacent au cimetière militaire où reposent 2.000 d'entre eux.
L'objectif du centre est de mieux faire connaître le rôle joué par ces jeunes soldats, les "diggers".
 

- Aucun corps rapatrié -

 
Journaux intimes, photographies, lettres, témoignages... dans le centre, les visiteurs cheminent parmi des centaines d'écrans. Une tranchée y a été reconstituée. Et, dans une salle immersive équipée d'écrans à 360 degrés, les visiteurs plongent au cœur des combats.
"Quand vous marchez près des tombes, vous voyez qu'ils ont 19, 20 ans. Ca vous brise le coeur de voir ça", témoigne Greg Henderson, venu de Brisbane, qui a localisé la tombe de son arrière grand-père il y a seulement 3 ans.
Sauf quelques exceptions, les corps n'ont pas été rapatriés en Australie, rappelle l'administrateur du musée franco-australien, Yves Taté, 84 ans, qui met un point d'honneur à accueillir les familles venues "concrétiser" dans la Somme "leur devoir de mémoire".
Gwendolyn Gniel, qui a une petite ferme dans l'Etat australien de Victoria, a les larmes aux yeux quand elle évoque son père, qui a participé à la Seconde Guerre mondiale, et son grand-oncle d'origine française, Louis Henri Turban, mort à 22 ans le 5 avril 1918 à Villers-Bretonneux.
 

- Naissance d'une nation -

 
La Première Guerre mondiale pour les Australiens est aussi importante parce qu'elle marque "la naissance de leur nation", fondée en 1901, explique un conférencier. Ce sont les premiers engagements extérieurs d'envergure de la jeune Australie.
Leur première opération à Gallipoli en Turquie, le 25 avril 1915, avec les Néo-Zélandais, qui se termina pourtant par une défaite, est considérée comme un "baptême du feu" pour l'armée australienne.
Mais la date que retiennent les Australiens est celle du 25 avril 1918 à Villers-Bretonneux. Cette victoire permit d'empêcher les Allemands de progresser vers Amiens, noeud logistique important pour les Alliés. L'actuel président français Emmanuel Macron est né et a grandi dans cette ville.
Chaque année le 25 avril, Australiens et Néo-Zélandais honorent leurs soldats de la Grande Guerre lors de l'Anzac Day (Australia and New Zealand Army Corps).
 

- Lignes percées à l'aube -

 
Mercredi, avant le lever du jour, MM. Philippe et Turnbull participeront avec le prince Charles, héritier de la couronne britannique, à la cérémonie du centenaire de la bataille de Villers-Bretonneux, à une vingtaine de kilomètres à l'est d'Amiens.
Cette ville de quelque 4.000 habitants fut prise le 24 avril 1918 par les Allemands, qui avaient lancé fin mars une grande offensive vers l'ouest, avant d'être libérée le lendemain par les forces australiennes, qui encerclèrent leurs ennemis par le sud et le nord.
C'est à l'aube que les Australiens, aidées par quelques unités britanniques, percèrent les lignes allemandes, d'où la cérémonie organisée très tôt mercredi, à laquelle 8.000 personnes sont attendues.
Quelque 2.400 Australiens périrent dans la bataille. Au total, environ 46.000 sont morts et 130.000 ont été blessés sur le front occidental de la Grande Guerre, sur les 295.000 qui ont combattu de mars 1916 à novembre 1918. La jeune nation comptait à l'époque 5 millions d'habitants.

le Mardi 24 Avril 2018 à 06:43 | Lu 546 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus