Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



France, Allemagne et Japon en lice pour les futurs sous-marins australiens



Sydney, Australie | AFP | vendredi 20/02/2015 - La France, l'Allemagne et le Japon sont en lice pour concevoir et construire la prochaine génération de sous-marins australiens, a indiqué vendredi le ministre de la Défense.

La Royal Australian Navy veut se doter à partir de 2025 de 12 sous-marins pour remplacer sa flotte de six sous-marins conventionnels (à propulsion diesel ou électrique) de la classe Collins, qui datent des années 1990.

Le groupe d'électronique français Thales a d'ores et déjà manifesté son intérêt avec le constructeur naval DCNS, dont il est l'actionnaire. Le marché, le plus important de l'histoire de l'armée australienne, est estimé à 50 milliards de dollars australiens (34,3 milliards d'euros).

"La France, l'Allemagne et le Japon apparaissent comme des partenaires internationaux potentiels", a déclaré le ministre Kevin Andrews.

"Un appel d'offres doit aider le gouvernement à évaluer plusieurs paramètres, au nombre desquels la disponibilité (technique et industrielle), le coût, le calendrier et le risque (financier). L'interopérabilité avec notre allié, les Etats-Unis, sera également un élément clé de la sélection", a-t-il ajouté.

C'est la première fois que l'Australie dévoile la liste des pays appelés à participer à l'appel d'offres.

Le gouvernement hésite entre trois options: construire en Australie, faire appel à un constructeur étranger ou combiner les deux.

Selon Kevin Andrews, le processus de sélection pourrait prendre une dizaine de mois à partir de la publication du prochain livre blanc sur la défense, attendue en juin 2015.

Le PDG de Thales, Jean-Bernard Lévy, avait indiqué en octobre dernier à la presse australienne que le groupe souhaitait s'allier avec DCNS, constructeur du porte-avions Charles de Gaulle et des sous-marins Scorpène.

Il n'avait pas précisé le type de submersible que le consortium proposerait, mais selon la presse australienne, le sous-marin nucléaire d'attaque Barracuda, dont le premier exemplaire doit être livré à la Marine française en 2017, pourrait servir de modèle.

Rédigé par () le Jeudi 19 Février 2015 à 17:47 | Lu 1282 fois






1.Posté par Roro LEBO le 20/02/2015 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Grande chance pour le Japon...
qui dans les années 70/80 a investi beaucoup d'argent à 2% en Australie pour la sauver du pire des pays en recrudescence .

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Octobre 2020 - 05:40 Double hommage à Samuel Paty en Nouvelle-Calédonie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus