Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Fournitures scolaires : les établissements appelés à collaborer



Les commandes groupées permettraient de faire réduire de moitié les dépenses en matière de fournitures scolaires.
Les commandes groupées permettraient de faire réduire de moitié les dépenses en matière de fournitures scolaires.
Papeete, le 2 mars 2018 - La Fédération des associations de parents d'élèves des écoles publiques (Fapeep) réunie vendredi a lancé un appel aux établissements scolaires pour les inviter à présenter rapidement leurs listes de fournitures scolaires afin de pouvoir effectuer un achat groupé. L'intérêt d'une telle commande harmonisée permettrait de réduire de plus de moitié le budget consacré à ce poste de dépenses pour les familles. Mais la commande prend du retard.

Grouper l'achat des fournitures scolaires des établissements pour réduire leurs coûts, c'est ce que pratique depuis quatre ans, le collège de Arue. " Cela a fait baisser le kit des fournitures à 3500 francs. Cela ne fut pas facile à mettre en place, on a passé des heures de palabres, mais au final on a réussi à constituer un pack très intéressant avec des cahiers, des gommes, des crayons…", reconnaît Alexandre Philbois, le président de l'association de parents d'élèves du collège de Arue.
Et effectivement selon la Fédération des associations de parents d'élèves des écoles publiques (Fapeep), constituer des commandes groupées pour les 39 établissements du 1er et du 2e degré permettrait de réaliser des économies d'échelles conséquentes. Elles feraient baisser le prix des fournitures scolaires pour un élève de 10 à 15 000 francs à 3500 à 4500 francs environ. De quoi redonner du pouvoir d'achat aux familles des 30 000 élèves du second degré et des 40 000 élèves du 1er degré !


LE TEMPS PRESSE

Sensibilisée par la Fapeep à la problématique du coût élevé de la rentrée scolaire, le ministère de l'Education avait invité dans une circulaire d'octobre 2017, les représentants des enseignants et des parents d'élèves à définir "les fournitures scolaires sur la base d'une liste de matériels officiellement autorisés". Si l'idée est plus que pertinente, sa réalisation risque toutefois d'être mise à mal, car sans effet obligatoire, plusieurs établissements n'ont, à l'heure actuelle, toujours pas fait parvenir leur liste. Ils seraient "au nombre de 7 à n'avoir encore rien fait", selon la Fapeep.
La fédération appelle donc les conseils d’école pour le premier degré, les conseils pédagogiques et les conseils d’Établissement pour le second degré à se réunir rapidement pour définir les fournitures demandées, sur la base de la liste officielle.
"Nous devions passer commande le 1er mars, nous avons réussi à négocier avec les fournisseurs des délais jusqu'au 31 mars", explique l'un des membres de la Fapeep, Guy Gooding, le président de l'APE du collège Henri Hiro à Faa'a.
Outre le budget raisonnable pour les familles, la circulaire préconise également, un cartable allégé et les produits recyclables.
Autre souhait, la Fédération souhaiterait que le ministère de la Solidarité autorise directement le paiement des fournitures scolaires sur l'allocation études de la CPS attribuée aux affiliés du RSPF.
Ce dispositif est normalement prévu pour être opérationnel à la rentrée scolaire 2018, le temps presse donc…

Rédigé par Pauline Stasi le Vendredi 2 Mars 2018 à 15:45 | Lu 930 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués