Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Fourberies, un spectacle pour rire et dire l’Homme



PAPEETE, le 8 octobre 2018 - Le théâtre du Versant est de retour avec, dans ses valises, deux spectacles (et leurs décors respectifs) : Aminata, pour les 3 à 10 ans, réservé aux scolaires et Fourberies, à partir de 11 ans, pour les scolaires et le grand public. Les artistes sont en pleine répétition, les représentations commencent ce mardi.

"Tout cela n’est pas une génération spontanée", indique Gaël Rabas en préambule. Il est directeur du théâtre du Versant à Biarritz et raconte : "Je suis venu en Polynésie une dizaine de fois. En 2010, alors que nous étions à la recherche d’acteurs sur le territoire pour des co-productions, j’ai rencontré Jean-Marc Pambrun." C’était quelques mois avant la mort de l’écrivain polynésien.

"Cette rencontre a été fondamentale pour moi", poursuit Gaël Rabas. "C’était un homme remarquable qui, à l’issue de notre rencontre m’avait donné le Bambou noir à lire, sa biographie."

Plus tard, en apprenant la disparition de Jean-Marc Pambrun, le directeur du théâtre dit avoir été "bouleversé". Il a monté la pièce Le Bambou noir qui tourne depuis aux quatre coins du monde "avec beaucoup de succès".

Le théâtre du Versant est de retour au fenua avec deux spectacles : Aminata et Fourberies. Aminata est une pièce de Françoise Dorgambide destiné au très jeune public : les enfants de 3 à 10 ans. Il sera donné seulement à un public de scolaires.

Fourberies consiste, quant à lui en une compilation de textes des grands maîtres de la Commedia dell’arte : Molière bien sûr, mais aussi Gozzi et Goldoni, ainsi que des textes d’inconnus transmis de comédiens en comédiens. Deux acteurs sur scène interprèteront de très nombreux personnages, masqués.

"La comédie dell’arte est au cœur de la culture maohi", selon Gaël Rabas. "Il y a ce travail avec les masques, l’énergie, l’éloquence, la parole transmise par les anciens qui revient. Et puis il y a le rire. Fondamental. Il permet de tout faire passer. Même les sujets les plus délicats."

Au cours des représentations, les acteurs du théâtre du Versant jouent pour le public et avec le public. Chaque représentation, de ce fait, est unique. Elle parle à tous, du plus petit au plus grand et laisse une grande place à l’improvisation.

Dans ce contexte, Fourberies "est une comédie traditionnelle parlant notamment de l’ordre social qui n’est pas celui que l’on croit. Le terme de fourberie désigne d’ailleurs l’éternel fripon serviteur humilié qui redresse la tête, rebelle."

La pièce de théâtre parle de cette résistance à la conformité. "C’est la lutte contre une société injuste", résume Gaël Rabas. C’est aussi, au-delà des sujets traités, un acte de résistance en lui-même. "En jouant, en montant des pièces, en faisant des spectacles, on dit aux enfants entrés dans le monde des écrans qu’il y a autre chose. Il y a la rencontre d’humains, dans le public, avec d’autres humains, sur scène. Et cela, c’est irremplaçable."

Aminata ou l’éternel combat du jour et de la nuit

Au temps de la fable, quand les bêtes et les fleurs parlaient, un grand désordre est venu dans le monde, un combat entre le jour et la nuit. Bien des personnages mythiques illustrent ce combat : le lapin et le hibou, le lion et le tournesol, le soleil et la lune. Au début du spectacle, un grand conseil est réuni avec les représentants de tout ce qui vit, les arbres, les grenouilles, les insectes, les enfants. Deux actrices sont sur scène pour proposer ce spectacle.

Pratiques

Au Petit théâtre de la Maison de la culture les 9, 10, 11 et 12 octobre pour Aminata aux maternelles et primaires. Les 9, 11 et 12 octobre pour Fourberies aux collèges et lycées.
Le vendredi 12 et le samedi 13 octobre à 19h30 pour le grand public.
Tarif : 2 500 Fcfp pour les adultes, 1 000 Fcfp pour les moins de 12 ans.
En vente sur place et en ligne.

Contacts

Tél. : 40 54 45 44
Site internet la Maison de la culture


Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 8 Octobre 2018 à 15:40 | Lu 1493 fois






Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués