Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Football – Thierry Ariitotima : « On a franchi un pas de géant »


A deux semaines du début du tournoi qualificatif pour la Coupe du monde U17 qui se déroulera en Inde en septembre 2017, le président de la fédération tahitienne de football a bien voulu évoquer avec nous les enjeux et les perspectives de développement du football en Polynésie, chez les hommes comme chez les femmes. La fédération gère le football mais également le beach soccer et le futsal.


La sélection de Tahiti U17 aura besoin de son public
La sélection de Tahiti U17 aura besoin de son public
Le football reste une des disciplines sportives les plus appréciées et les plus pratiquées à Tahiti. La fédération tahitienne de football est une des fédérations sportives les plus développées de Polynésie. Elle gère également le beach socccer et le futsal, ce qui donne au final 13 000 licenciés dont 5 500 au futsal, 380 au beach soccer et 6 000 au football dont 4 000 jeunes et 340 femmes.
 
A deux semaines du début, à Tahiti, du tournoi qualificatif de la prochaine Coupe du Monde des moins de 17 ans, Thierry Ariiotima a bien voulu faire le point avec nous sur les perspectives de développement de la discipline en Polynésie. SB / FTF

Thierry Ariiotima et Moeama Mu
Thierry Ariiotima et Moeama Mu
Parole à Thierry Ariiotima, Président de la fédération tahitienne de football
 
Quelles sont les priorités 2017 ?
 
« Au niveau du foot féminin, on a l’obligation de doubler cette section. J’ai dit au directeur technique qu’il fallait absolument développer le football féminin. On a ouvert le championnat senior et le championnat U16 qui se sont très bien passés. On a également ouvert un championnat scolaire en U16. L’année prochaine, on sera dans l’obligation d’avoir une sélection U16 et plus tard une sélection U20 féminine. On a préféré travailler la base, bien sûr avec les séniors pour amener les jeunes, pour être prêts d’ici deux ans. Nous sommes en bonne voie. »
 
« Le foot féminin fait franchement partie des priorités de la fédération tahitienne de football mais aussi de la FIFA. Il ne faut pas oublier que la Fifa a incité les 211 associations de la fédération à développer ce football féminin sur le plan sportif mais également sur le plan administratif. Par exemple à la FTF, nous avons nommé une directrice générale, une secrétaire générale pour l’association, la chef du projet ‘Forward’ que la Fifa vient de mettre en place…Nous sommes en phase avec la Fifa. »

La prochaine Coupe du monde se déroulera en fin avril
La prochaine Coupe du monde se déroulera en fin avril
Les autres priorités ?
 
« En tant que président de club, je connais les problèmes que les présidents de club rencontrent aujourd’hui. Quand on discute avec les autres présidents de clubs, on en revient toujours au même problème, les finances. Il faut qu’on aide les clubs au niveau financier aussi. Grâce au programme « Forward », on aura la possibilité d’aider les clubs. Je pense que les clubs vont bénéficier d’une subvention. On attend le feu vert de la Fifa bien sûr. On en a fait la demande à travers des critères bien déterminés, on ne demande pas de l’argent comme ça, cela passe à travers un audit. »
 
« Il faudrait revoir les formules dédiées aux jeunes pour éviter les contestations et remarques que l’on a eu entre septembre et décembre derniers. J’ai demandé à ce que l’on crée une commission pour les jeunes, pour qu’elle puisse réfléchir sur la faisabilité du Festival des Jeunes, pour qu’il puisse être réalisé de manière optimale, sans remarques. Ca aussi c’est urgent. »
 
« Puis il y a bien sûr nos sélections U17 homme femme et U20 homme femme, la sélection A, la sélection futsal et beach soccer. Nous avons des objectifs devant nous et peut être serons nous obligés par la force des choses de cibler les objectifs. Personnellement, je ne pense pas qu’on pourra participer à toutes les Coupes du Monde, cela me paraît un peu gros, du fait que le problème principal de notre pays, par rapport aux autres pays, est l’éloignement, je le répète à chaque fois à la Fifa. Pour faire un match amical, il nous faut 6 heures de vol ou 5 heures de vol, alors qu’en Océanie il y a des pays qui sont à deux heures de vol les uns des autres, avec des billets trois fois moins chers. »
 
Air Tahiti Nui vous soutient ?
 
« Le beach soccer a été très soutenu par la compagnie aérienne, c’est comme ça que le projet de préparation a pu être tenu, je remercie au passage la compagnie de nous avoir aidés sur ce projet. Sur les autres sélections, la dotation est moindre, c’est à nous de faire en sorte de vendre le plus de billets possible pour ensuite avoir des gratuités. Lors des qualificatives de la Coupe du Monde U17 en février, beaucoup de joueurs viendront de l’extérieur donc nous aurons des billets offerts en conséquence. »

Le futsal représente environ 5 500 licenciés en Polynésie
Le futsal représente environ 5 500 licenciés en Polynésie
Il y a un objectif important à court terme ?
 
« Je pense qu’on peut gagner ces éliminatoires de Coupe du Monde en février. On a loupé le futsal, on a loupé la sélection A, on a loupé les U20, là en U17 il faut absolument que l’on gagne ce tournoi. La grande priorité elle est là. Le fait d’avoir mis la sélection de Tahiti U17 en Ligue 1 a été une bonne chose, même si quelques clubs n’étaient pas d’accord, c’est la meilleure manière pour nos jeunes de jouer à un autre niveau. »
 
Le football plaît à Tahiti, le futsal également ?
 
« Lors de la mise en place du futsal, on est passé de 120 joueurs à 5 000, peut être plus. Le futsal a pris une ampleur considérable. Maintenant, il faut que l’on trouve le moyen d’allier ce futsal avec le foot à 11, pour ne pas qu’il y ait trop d’interférences entre les deux disciplines. On travaille beaucoup dessus et je pense que l’on va arriver à un consensus avec les responsables du futsal, ça c’est important aussi, il faut qu’il y ait ce consensus. »
 
« L’objectif ultime c’est le beach soccer. On est à deux doigts d’y arriver. Je ne dis pas qu’on va y arriver mais il y a un bon coup à jouer dans la prochaine Coupe du Monde aux Bahamas fin avril 2017. Il faut absolument que l’on mette tous les atouts de notre côté pour gagner cette Coupe du Monde de beach soccer au moins une fois dans notre vie. Pourquoi je pousse à la victoire : Quand les Tiki Toa ont été vice-champions du Monde, Tahiti a été reconnu. C’est important d’avoir des résultats pour être reconnu dans le monde. C’est pour cela que l’on travaille avec passion mais aussi avec beaucoup de détermination pour que l’on puisse se qualifier et gagner une Coupe du Monde. »

Tefana va jouer la prochaine O'League
Tefana va jouer la prochaine O'League
Vous rejoignez Sebastien Labayen, le coach de Tefana, qui voudrait ‘déboulonner Auckland City de son piédestal’ en O’League ?
 
« Le club gagnant empoche 90 millions et gagne son ticket de participation à la Coupe du Monde des clubs, récemment remportée par le Réal Madrid face à 6 autres équipes, dont Auckland City. Ils gagnent depuis un bon moment donc là ils ont les moyens nécessaires pour rivaliser avec n’importe quel club et je pense d’ailleurs qu’ils ont dans leur équipe des joueurs professionnels. En se référant à la courte défaite 2-1 de Tefana contre Auckland, c’est à nous ici à Tahiti de nous demander comment faire pour gagner cette O’League. Le coach de Tefana disait qu’il misait sur les jeunes, c’est une possibilité. En O’League, il y a la possibilité de recruter pour hausser un peu le niveau. Je sais qu’ils ont une convention avec Saint Etienne, pourquoi pas y songer à l’avenir. »
 
Un dernier mot ?
 
« A l’OFC, il y avait 8 fédérations à l’intérieur et 3 observateurs. Quand on nous invitait, on pouvait assister aux réunions, donner notre avis mais pas participer au vote. C’est quelque chose que l’on a mal vécu avec la Nouvelle Calédonie et la Nouvelle Zélande puisque nous avions une certaine réputation en tant que pays de football. On a travaillé à cela et depuis 2011, on a réussi à se faire intégrer parmi les 11 fédérations du comité exécutif. Je pense qu’on a franchi un pas de géant. »
 
« Ils vont arriver le 12 mars ce sera une première. A l’époque, c’est tout juste si je pouvais prononcer le mot ‘Tahiti’. Je pense que c’est une bonne nouvelle pour notre football. On nous taxe de ne rien faire mais on travaille beaucoup en amont et petit à petit on y arrive. » Propos recueillis par SB / FTF

Rédigé par SB le Jeudi 2 Février 2017 à 09:48 | Lu 1055 fois





Dans la même rubrique :
< >

Sports | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits