Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Florian Rey, 17 ans, photographe officiel du Waterman Tahiti Tour



PAPEETE, le 20 décembre 2017 - Tout a commencé avec un petit appareil photo rose dans un coin de jardin. Aujourd’hui, Florian Rey, compte parmi les photographes reconnus du territoire. À 17 ans, tandis qu’il prépare un baccalauréat scientifique à la presqu’île, il suit les watermen dans les eaux territoriales. Il a aussi immortalisé les prouesses de l’équipe tahitienne de stand up paddle en Californie fin septembre.

Le lycéen Florian Rey a fêté ses 17 ans. Il prépare un baccalauréat scientifique à Taravao et lorgne les écoles audiovisuelles parisienne, les Gobelins, l’école La Cité de Luc Besson, Ciné Sup… Les images, figées ou animées, sont devenues en quelques mois, une passion. Une passion à laquelle il s’adonne, avec talent.

Un appareil rose dans un jardin vert

Un jour de juillet 2014, Florian Rey s’ennuie. Il est chez lui, en vacances. Il ne sait pas quoi faire des heures qui défilent, lentement mais surement. Il trouve un petit appareil photo sans prétention dans un coin de la maison et se dirige vers le jardin pour prendre quelques clichés.

"C’était un petit appareil photo tout rose que j’ai utilisé un moment. Je me rappelle de ça parce que quelques semaines plus tard j’ai eu l’occasion de croiser Kelly Slater et, pour faire une photo avec lui, j’ai dû me servir de cet appareil qui m’a fait un peu honte", avoue-t-il.

La photographie l’a saisi et ne l’a plus lâché. "Ce que j’aime c’est utiliser tout ce qui t’entoure pour faire quelque chose de beau et d’harmonieux. Il existe de nombreuses règles et techniques en photographie que tu utilises ou non pour faire au final une image esthétique."

Très vite, Florian Rey a poussé la porte du jardin pour saisir toujours plus d’instants, de lieux, de mouvements. Il s’est intéressé aux sportifs en général et aux surfeurs en particulier, cherchant à capter les émotions de ses nouveaux modèles. "On peut exprimer tellement de choses, la joie quand il gagne, la rage de gagner, l’effort intense, la concentration…" Ses parents l’ont suivi et, le soir de Noël 2014, ils ont glissé un "vrai appareil photo" sous le sapin. "C’était mon premier".

Talent, travail et opportunités

Son talent a vite fait la différence. Son travail aussi. "Il passe deux à trois heures tous les jours sur internet pour regarder des tutos, apprendre, améliorer sa technique. C’est un autodidacte", assure sa mère. Les bonnes rencontres ont fait le reste.

Florian Rey a suivi en tant qu’assistant Marc Antoine Bouvant, plus connu sous le pseudonyme Marco o micro, réalisateur notamment du Waterman Tahiti Tour. En échange de quoi, il s’est initié à la vidéo et au montage. Ravi, il a ajouté une nouvelle corde à son arc et a revu son orientation. "Je ne sais pas encore exactement ce que j’aimerais faire demain, mais la vidéo me plaît beaucoup et de plus en plus." Il a suivi des tournages, dont Point Break, a réalisé des shootings avec des sportifs, a signé des contrats avec des sponsors. Florian Rey a fait ses preuves.

Il a suivi Marc Antoine Bouvant sur les épreuves du Waterman Tahiti Tour. Après avoir observé les professionnels, cette année il a été intégré officiellement l’équipe de photographes du Waterman tahiti Tour aux côtés de Tim Mckenna et des membres de TahitiFlyShoot. En septembre dernier, il a suivi la sélection tahitienne de Stand up paddle en Californie. Les propositions s’enchaînent. "Cette année, avec le bac, je dois malheureusement en refuser certaines." Alors, sur les conseils de l’artiste Raimiti Ravello, il suit un nouveau chemin. Un de plus. Il réalise des vlog.

Des fans toujours plus nombreux

"Le vlog c’est un blog vidéo dans lequel tu te mets en scène et qui raconte une histoire", définit-il. Il en a déjà réalisé quatre. Le dernier étant sorti ce mercredi. Ses fans, toujours plus nombreux le suivent. Il leurs promet de nouvelles histoires. "Dans l’idéal, il me faudrait de nouveaux sponsors pour pouvoir continuer", glisse-t-il. Continuer quoi ? "La photographie et la vidéo. À moyen terme, j’aimerais par exemple suivre un surfeur dans ses compétitions et sa vie." À court terme, le bac puis l’intégration dans une école audiovisuelle restent une priorité.



Pour suivre Florian Rey

Facebook : Florian REY Photographie

Crédit : Florian Rey.
Crédit : Florian Rey.

Crédit : Florian Rey.
Crédit : Florian Rey.


Rédigé par Delphine Barrais le Mercredi 20 Décembre 2017 à 15:42 | Lu 2474 fois

Tags : florian rey





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Janvier 2018 - 21:43 Une nuit pour lire et écouter des histoires

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués