Tahiti Infos

Fin de trois semaines de grève à la Brapac


Tahiti, le 5 janvier 2022 – La confédération CSIP a signé mercredi matin un protocole d'accord avec la direction de la Brapac et de Pacific Drink, mettant fin à trois semaines de grève dans les deux sociétés.
 
Au terme de 21 jours de grève au sein de la Brasserie du Pacifique (Brapac) et de sa filiale Pacific Drink, un protocole d'accord a été signé mercredi en fin de matinée avec la Confédération des syndicats indépendants de Polynésie (CSIP). Un peu plus tôt dans la matinée, direction et syndicat s'étaient retrouvés à la barre du tribunal de première instance pour un référé déposé par la CSIP. Le recours dénonçait l'utilisation de personnels extérieurs aux entreprises pour assurer l'activité malgré la grève. Mais la direction dément et affirme que ces prestataires et CDD étaient liés à l'entreprise bien avant la grève. La décision est attendue jeudi, malgré l'accord de fin de conflit.
 
Reste que le protocole d'accord a permis de satisfaire à “90% des revendications”, selon Gisèle Teheiura de la CSIP. Les salariés grévistes réclamaient l'application d'un protocole de fin de conflit de décembre 2019 portant principalement sur la mise en place d'une grille de salaires interne. “Très satisfaite” de cet accord, Gisèle Teheiura se félicitait mercredi de ce que “les salariés de la Brapac vont pouvoir avoir une grille interne propre à leur activité”. La syndicaliste explique que les négociations ont été beaucoup plus loin que lors du conflit social de 2019. “Le plus gros a été fait. Parce qu'en 2019, on avait signé un accord pour travailler sur la mise en place d'une grille. Aujourd'hui, nous avons préparé la grille applicable au 1er janvier 2022.” Une nouvelle grille qui signifie pour certains employés une augmentation substantielle de plus de 30 000 Fcfp, affirme le syndicat.
 
Reste encore un point non réglé. Celui du paiement des jours de grève. Le syndicat semble s'être résigné à abandonner les jours de grève de décembre, mais insiste pour janvier. La direction a consenti à passer la journée de lundi en congé payé, mais la CSIP annonce qu'elle “attaquera la direction au tribunal pour faire payer les autres jours de ce mois-ci”. Les salariés reprendront le travail jeudi matin.
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Mercredi 5 Janvier 2022 à 14:10 | Lu 1455 fois