Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Femmes, le nouveau show de M-Pol’ Arts Studios



Chloé Yuam & Émilie Sartes.
Chloé Yuam & Émilie Sartes.
PAPEETE, le 19 septembre 2019 - L’école des arts aériens à Tahiti propose un nouveau spectacle. Baptisé "Femmes", il rend hommage aux grandes dames qui ont marqué l’histoire de l’humanité et de la condition féminine. En plus des 70 élèves, deux guest stars participeront au show qui aura lieu le 5 octobre.

Pole art, cerceau et hamac aérien, telles sont les disciplines enseignées à l’école des arts aériens à Tahiti, M-Pol’ Arts Studios. Ces disciplines seront présentées sur scène à l’occasion du nouveau spectacle de l’école. S’ajouteront du tissu aérien, de la contorsion et de la danse acrobatique.

Le thème choisi par Émilie Sartes, fondatrice de l’école, est : les femmes. "J’ai voulu rendre hommage aux grandes dames, celles qui ont changé l’humanité et l’histoire des femmes."

Celles qui ont révolutionné le monde à travers différents domaines, "l’art la guerre, les discours, la politique, la science…"

Mais attention, "le show n’est pas féministe pour autant, les hommes ont toute leur place. Ils sont tout à fait impliqués dans l’événement, peut-être plus que nous parfois". Ils sont six à prendre des cours chez M-Pol’ Arts Studios, trois participent au spectacle.

Trois chapitres

Le show se découpe en trois grands chapitres. Le premier se concentrera sur les icônes emblématiques aux destins tragiques, ce sont Lady Diana, Maryline Monroe et Jeanne d’Arc.
Le deuxième mettra en avant les militantes : Joséphine Baker, Simone Veil, Mère Théresa, Rosa Parks et Marie Curie.

Ces femmes ne seront pas interprétées par des élèves déguisées pour leur ressembler. "On jouera sur l’image, la photographie, la vidéo, les couleurs pour faire passer les messages", précise Émilie Sartes.

Enfin, le dernier chapitre abordera des faits de société, la société de consommation, l’écologie, l’esclavagisme moderne… "Nous avons des droits mais il reste de grands combats."

Un travail d’équipe

Une fois le thème choisi, Émilie Sartes a créé le spectacle avec son équipe et ses élèves. Elles sont jusqu’à 150 dans l’école, elles seront 70 au Grand théâtre le 5 octobre. "Lorsqu’il faut prendre une décision, je suis là, mais c’est un travail de groupe avant tout. Seul, on n’avance pas", insiste-t-elle.

Deux guest stars évolueront parmi les danseurs. Chloé Yuam, 14 ans, l’espoir polynésien de l’école et Vane Lunàtica. Elles apparaîtront dans différents tableaux.

Chloé Yuam est arrivée à l’école des arts aériens en suivant une amie. Elle a participé à un stage. Elle est tombée sous le charme du pole art immédiatement. C’était en 2016.

En septembre 2018, après deux années de pratique, elle a participé à sa première compétition internationale aux États-Unis organisée par la US Pole sports federation à Las Vegas. Elle a décroché la première place en junior. "Je suis à l’aise sur scène, j’aime y être, j’aime danser."

En plus de développer sa maîtrise de la technique, sa souplesse, son dynamisme, elle se plaît à travailler son expression. Il lui importe de susciter des sentiments chez les spectateurs.

À la fin de l’année 2020, elle projette de participer à une nouvelle compétition mondiale, en Europe cette fois, le World pole art championship. "C’est la compétition qui rassemble les plus hauts niveaux de la discipline dans le monde", indique Émilie Sartes. Un challenge que Chloé Yuam attend "avec impatience".

Quant à Vane Lunàtica, artiste multidisciplinaire originaire des îles Canaries, elle ne compte plus ses titres. Depuis 2013, elle a fait ses preuves en Europe, en Australie… elle a dix années d’expériences dans les arts aériens, mais aussi la natation synchronisée, la danse contemporaine, la danse verticale.

Pratique

Le samedi 5 octobre au Grand théâtre de la Maison de la culture à 19h30.
Tarif unique : 3 000 Fcfp.

Chloé Yuam, 14 ans, l’espoir polynésien de l’école
  • Chloé Yuam, 14 ans, l’espoir polynésien de l’école
  • Chloé Yuam, 14 ans, l’espoir polynésien de l’école
  • Chloé Yuam, 14 ans, l’espoir polynésien de l’école
  • Chloé Yuam, 14 ans, l’espoir polynésien de l’école
Contacts

Informations et billets sur le site internet de la Maison de la culture.
Facebook : M-Pol’Arts / pole dance a tahiti

Rédigé par Delphine Barrais le Vendredi 20 Septembre 2019 à 08:00 | Lu 2152 fois

Tags : M-pol'arts





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:15 Puta’i garde le choix pour les municipales

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:10 L’autre affaire qui embarrasse l’APC

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués