Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



"Fa'atura ia Mauna Kea": les Tahitiens se connectent au combat des Hawaiiens



Une trentaine de personnes ont ainsi participé à une "cérémonie de communion" sur le site de Fare Hape dans la vallée de la Papenoo.
Une trentaine de personnes ont ainsi participé à une "cérémonie de communion" sur le site de Fare Hape dans la vallée de la Papenoo.
PAPENOO, le 25 juillet 2019 - L'association Haururu a organisé ce jeudi sur le site de Fare Hape à Papenoo une cérémonie pour témoigner son soutien aux hawaiiens qui manifestent contre la construction d'un télescope géant sur le Mauna Kea. "C'est un projet qui porte préjudice pas seulement aux Hawaiiens mais à tout le peuple du "Moana Nui a Hiva", a indiqué Yves Doudoute membre de l'association Haururu.

A l'image de l'acteur Dwayne Johnson, alias "The Rock", qui a apporté son soutien aux manifestants opposés à la construction d'un télescope géant sur le Mauna Kea à Hawaii, l'association Haururu s'est elle aussi mobilisée ce jeudi. Une trentaine de personnes ont ainsi participé à une "cérémonie de communion" sur le site de Fare Hape dans la vallée de la Papenoo. L'occasion donc pour elles d'apporter leur soutien et d'envoyer du mana aux Hawaiiens engagés dans cette cause. 

"Pour moi la construction d'un tel projet sur la montagne sacrée Mauna Kea est quelque chose de très mal. Pas seulement pour les Hawaiiens mais pour tout le peuple du "Moana Nui a Hiva". C’est-à-dire tous les peuples du triangle polynésien", a expliqué Yves Doudoute membre de l'association Haururu à l'issue de la cérémonie. "Avec ce projet ils effacent d'une certaine manière notre identité polynésienne. Nous ne pouvions pas rester les bras croisés. Il ne faut pas non plus oublier que Pele, l'une des plus importantes déesses de la mythologie hawaiienne est originaire de la vallée de la Papenoo. Nous entretenons ainsi des liens très importants avec les Hawaiiens."  

"CONTINUER A SE BATTRE POUR SA TERRE"

: "Il faut continuer à se battre pour sa terre parce que c'est de là que vient la vie d'un Polynésien et le plus important c'est de là qu'il tire mana", a indiqué Yves Doudoute, membre de l'association Haururu.
: "Il faut continuer à se battre pour sa terre parce que c'est de là que vient la vie d'un Polynésien et le plus important c'est de là qu'il tire mana", a indiqué Yves Doudoute, membre de l'association Haururu.
Selon les légendes, le Mauna Kea qui culmine à 4 200 mètres d'altitude, est la représentation de Wākea, le dieu du ciel. Certains ancêtres y sont d’ailleurs inhumés, et des cérémonies y sont encore aujourd'hui pratiquées, et d'autres continuent à enterrer leurs cordons ombilicaux pour se relier à cette terre sacrée. "Il faut continuer à se battre pour sa terre parce que c'est de là que vient la vie d'un Polynésien et le plus important c'est de là qu'il tire mana. Il ne faut pas céder et s'unir. A fa'atura ia Mauna Kea. Respectons Mauna Kea", a insisté Yves Doudoute. 

Kauhilani Teuira, dont la grand-mère est originaire de Hawaii, a également participé hier à cette cérémonie de communion sur le site de Fare Hape. "Même à des centaines de kilomètres de nos frères et de nos sœurs hawaiiens on peut quand même participer à ce combat qui nous concerne tous", a confié le jeune homme. 

Pour rappel depuis dix jours plusieurs centaines de Hawaiiens campent au pied du Mauna Kea pour manifester contre le projet de construction d'un des plus grands télescopes du monde (TTM), de 30 mètres de diamètre, prévu sur le sommet de cette montagne. Les travaux devaient débuter depuis le 15 juillet dernier, pour un budget prévu de 1,4 milliard de dollars américains, soit environ 140 milliards fcpf. Cependant les manifestants ont barré la route d'accès à la montagne, et ont dressé des tentes. 

Devant cette forte mobilisation le district de Big Island a voté mercredi un moratoire de 60 jours pour permettre aux parties de trouver un compromis. 


Rédigé par Désiré Teivao le Jeudi 25 Juillet 2019 à 17:35 | Lu 3200 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Octobre 2019 - 17:49 Des archives du CEP refermées

Samedi 19 Octobre 2019 - 15:35 La chienne de la DSP Jipsy décorée

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués