Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


En cavale depuis un an, il est arrêté par la gendarmerie



Le détenu a invoqué la précarité de l'univers carcéral pour justifier sa longue cavale.
Le détenu a invoqué la précarité de l'univers carcéral pour justifier sa longue cavale.
PAPEETE, le 13 mars 2017 - Le multirécidiviste qui était jugé ce lundi en comparution immédiate au tribunal de Papeete avait, en avril 2016, "omis" de retourner à Nuutania après une permission de sortie de dix jours.

Dimanche dernier, sur la base d'un renseignement anodin, les gendarmes se rendent sur la presqu'île et interpellent un individu en cavale depuis le 9 avril 2016. L'homme réside alors, seul, sur un terrain vague, dans une petite cabane faite de taule et de planches de bois et réussit à se nourrir en effectuant de petits travaux manuels.

Ce père de deux enfants est particulièrement bien connu des services de police et de justice puisque son casier comporte pas moins de 16 condamnations pour des infractions aussi diverses que variées telles que des violences, des vols avec effraction, des vols en réunion, des dégradations mais également des conduites sans permis, des infractions à la loi sur les stupéfiants et enfin, une première évasion de 6 mois datant de 2010.

Désirs d'évasion

A propos de sa cavale, alors qu'il vivait dans le même endroit que lors de sa précédente échappée, le prévenu dit s'être "fait discret", n'avoir reçu "aucune aide familiale" et avoir survécu grâce à de petits boulots non déclarés. Pour justifier sa fuite, cet homme de 39 ans, qui, à hauteur de 300 000 francs, fait partie des détenus indemnisés pour les conditions de détention à Nuutania, a invoqué la précarité de l'univers carcéral ou la vie "est dure et sale" et a indiqué vouloir porter un bracelet électronique afin de pouvoir être "près de ses enfants".

A la question de ses "projets d'avenir", il a également expliqué à la barre qu'il souhaitait "se rendre en métropole", afin "d'y passer des vacances avec sa nouvelle compagne". Désirs d'évasion… Au propre comme au figuré. Désirs reportés puisque le tribunal l'a finalement condamné lundi à une peine de 18 mois de prison ferme avec mandat de dépôt.

Rédigé par Garance Colbert le Lundi 13 Mars 2017 à 17:08 | Lu 4711 fois

Tags : TRIBUNAL






1.Posté par Pito le 13/03/2017 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On vit dans un monde complètement fou, ce bandit à touché 300 000 francs de la part de l'état mais l'argent de l'état c'est le notre, il s'évade et maintenant demande une grâce pour pouvoir partir en vacances en France .......heureusement il va passer quelques mois en prison, mais il faut espérer qu'il ne va pas de nouveau recevoir de l'argent !!!!!

2.Posté par Hae le 15/03/2017 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'il n'aime pas la prison et qu'il la trouve sale, qu'il arrête de récidiver. Le mec il vol, il tabasse des gens et il fini en prison, ensuite il porte plainte contre la prison et il gagne et il est pas content d'être en prison. Incroyable !
Mais les détenus, je vais vous donner un scoop ! Si la prison est surpeuplée, c'est pas à cause de l'état, c'est à cause de vous même ! Y'aurai moins de gens en taule si les gens arrêtaient de faire des conneries. Ils devraient porter plainte contre eux même !

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 16:47 Pascale Taurua, parcours d’une artiste peintre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués