Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

En Polynésie, les femmes arrêtent d'être payées le 17 novembre



PAPEETE, le 07 novembre 2016 - Pour dénoncer les inégalités salariales entre hommes et femmes, les Islandaises ont arrêtés de travailler le 26 octobre 2016 à 14 h 38. Depuis, de nombreux collectifs Européens ont décidé de faire le calcul pour leur pays. La rédaction de Tahiti infos a voulu voir ce qu'il en est en Polynésie, selon nos calculs (avec les données de l'Institut statistique de Polynésie française) les femmes polynésiennes ne sont plus rémunérées à partir du 17 novembre.

Les femmes sont généralement moins bien rémunérées que leurs confrères de sexe masculin. Fin octobre les Islandaises ont mené une action choc qui a marqué les esprits. Le 24 octobre dernier, les Islandaises ont quitté leur travail à 14 h 38 précisément pour aller manifester dans les rues de la capitale, Reykjavik. Leur revendication? L'égalité salariale. Depuis de nombreux collectifs Européens appellent les femmes de leurs pays à suivre l'exemple. Plusieurs associations et collectifs Français ont appellé les Françaises à faire pareil le 7 novembre à partir de 16 h 34. Nous avons voulu voir si c'était pareil en Polynésie.

Pourquoi 14 h 38 et 16 h 34 ? Parce que ce sont les dates et heures à partir desquelles les Islandaises et les Françaises ne sont plus rémunérées par rapport à leurs collègues masculins.

Si l'on se base sur l'écart de salaire moyen entre hommes et femmes, selon nos calculs, les Polynésiennes salariées gagnent en moyenne 11,84% de moins que les hommes. Ainsi, pour compenser cette différence, les femmes polynésiennes ne devraient arrêter de travailler à partir du 17 novembre.

En effet, la différence salariale entre les hommes et les femmes en Polynésie représente un mois et demi de salaire environ.

Ainsi, la Polynésie fait mieux que la métropole pour ce qui concerne les travailleurs salariés. Les Polynésiennes sont rémunérées dix jours du plus que leurs consœurs métropolitaines. Néanmoins si on regarde la situation des femmes en Polynésie, on peut constater que les inégalités salariales se sont accrues ces dernières années.


Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mercredi 8 Mars 2017 à 08:23 | Lu 5608 fois







1.Posté par Lebo RORO le 08/11/2016 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
La vie familiale est importante...
Une maman est un plus aussi. ♥

2.Posté par ARTIMON le 08/11/2016 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout à fait de l'avis de Lebo RORO !
Il y a "les femmes qui travaillent". On les appelle comme ça parce qu'elles ont un employeur, un métier acquis parfois au prix de longues et difficiles études. Et puis il y a les femmes "sans profession". Ce sont celles qui restent à la maison, celles que l'on prend pour des veinardes. Elles n'ont pas d'horaire de travail, de week-end, de ponts, de congés payés... Elles sont chez elles !! Moyennant quoi, elles sont au boulot à toute heure du jour ou de la nuit. Sans salaire. Sans retraite. Elles sont "mères au foyer". Elles sont indispensables.
Soyez saluées, Mesdames, avec respect et reconnaissance.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 17:29 Un premier bilan mitigé pour le Téléthon

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance