Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



En Australie, le bien-être, un terreau pour la désinformation



Sydney, Australie | AFP | jeudi 08/10/2020 - Dans une vidéo postée à ses 1,5 million d'abonnés sur Facebook, le chantre australien du "bien-être", Pete Evans, livre sa recette de crevettes puis, dans la suivante, il affirme que la pandémie n'est qu'un vaste canular. 

Depuis l'apparition du virus, ce célèbre chef australien et animateur de télévision, qui ne se départit jamais de son sourire, est un des principaux chefs de file des théories conspirationnistes et pseudo-scientifiques australiennes.

Dans le monde entier, des informations infondées ont été répandues par des militants anti-vaccins, des sympathisants d'extrême droite ou des groupes anarchistes, recevant l'adhésion d'une foule de mécontents.  

Des célébrités, des spécialistes du "bien-être" et des influenceurs sur les réseaux sociaux, comme M. Evans, sont devenus le puissant vecteur du phénomène d'"infodémie", qui qualifie les publications véhiculant de fausses informations relatives au coronavirus.

Alors que les experts du gouvernement tenaient des points quotidiens sur la situation épidémique, M. Evans remettait en cause, sur les réseaux sociaux, les mesures de confinement ou dénigrait le port du masque.

Dans la plupart de ses apparitions, ce bel homme aux yeux bleus se met en scène pour apparaître enjoué et signe chacun de ses courriels d'un "Cuisinez avec amour et joie".

Cependant, ses publications les plus populaires sont souvent inspirées des théories conspirationnistes américaines.

Elles font notamment écho aux idées propagées par la mouvance d'extrême droite QAnon qui soutient notamment que les membres de l'élite mondiale veulent imposer une vaccination de masse et créer un nouvel ordre mondial dans lequel les Etats auraient abandonné leur souveraineté à leur profit.

Depuis le début de la pandémie, M. Evans a enregistré jusqu'à 15.000 abonnés par semaine, selon l'outil d'analyse des réseaux sociaux CrowdTangle. 

"Les gens cherchent des réponses", explique Mathew Marques, qui enseigne la psychologie sociale à La Trobe University. 

Le célèbre chef australien nie propager des mensonges et dénonce ce qu'il qualifie de "propagande basée sur la peur".

"La pandémie est un canular. C'est aussi simple que ça", a-t-il affirmé à l'AFP, soutenant notamment que le porte du masque et la distanciation sociale "nuisent à notre système immunitaire".

"Si nous sommes devenus le numéro un des ventes de livres sur la santé et le mode de vie dans ce pays, c'est parce que ce que nous partageons maintient réellement les gens en bonne santé", assure M. Evans.

 "Conspritualité"

Les universitaires ont baptisé ce mélange de pensée New Age et de théories de la conspiration de "conspiritualité". 

"Ils se voient comme des rebelles, comme une résistance", analyse le professeur Axel Bruns du Centre de recherche sur les médias numériques de l'Université de technologie du Queensland. 

Les adeptes de modes de vie sains et de spiritualité, qui se méfient déjà de la médecine occidentale et des intérêts des grandes sociétés internationales, sont des proies pour ces théories conspirationnistes autour du coronavirus. 

L'attrait charismatique de M. Evans, vrai stéréotype de l'Australien sportif et en bonne santé, l'a aidé à construire un discours qui l'oppose aux puissants intérêts de l'establishment, selon M. Marques.

"Ce type de théories de conspirationnistes sur les grands laboratoires pharmaceutiques...  semble être lié à cette montée en puissance des méthodes alternatives du bien-être".

La diffusion de ses idées est particulièrement notable sur internet ainsi que dans les villes australiennes frappées par le virus.

"Il montre à la population australienne et mondiale la manière dont les gouvernements sont corrompus", soulignait récemment lors d'un rassemblement anti-confinement à Melbourne, Sheridan Lee, une naturopathe fan de M. Evans.

"S'il faut une célébrité et une personne influente pour le faire savoir, alors qu'il en soit ainsi".

Mais les détracteurs de M. Evans lui reprochent notamment d'avoir tiré profit de cette attrait pour le bien-être.

Il vend notamment très cher ses produits culinaires et n'a pas hésité à faire la promotion d'un appareil de luminothérapie vendu 9.000 euros.

Il a par la suite nié que cet appareil puisse être utilisé contre le coronavirus, en dépit de vidéos le montrant en train de dire que ce produit proposait des "recettes" notamment pour le "coronavirus de Wuhan". 

Pour cela, les services australiens en charge des produits thérapeutiques lui ont infligé une amende.

Les autorités pointent que la désinformation affaiblit la cohésion sociale, indispensable pour lutter efficacement contre le virus.

"Ils profitent de toutes les occasions pour tirer profit de la situation actuelle afin de servir leurs idées ridicules sur les soi-disant citoyens souverains (... ) sur la façon dont la 5G va tuer vos petits-enfants", a récemment tempêté un commissaire adjoint de la police de l'Etat de Victoria qualifiant leurs revendications de "folles absurdités de merde".

le Jeudi 8 Octobre 2020 à 06:01 | Lu 215 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies