Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Elsa Keck élue première adjointe à Moorea



 Elsa Keck élue première adjointe à Moorea
Moorea, le 23 décembre 2020 - L'ancienne troisième maire adjointe de Moorea-Maiao, Elsa Keck, devient la première adjointe de l'île soeur en remplacement de Ataria Firiapu, qui a d'ailleurs démissionné du groupe Moorea-Maiao to'u fenua au sein du conseil municipal.
 
Les élus de Moorea-Maiao se sont réunis mercredi matin à Papetoai pour le dernier conseil municipal de l'année. Plusieurs sujets à l'ordre du jour, dont notamment l'élection du nouveau premier maire adjoint. Ce conseil municipal s'est déroulé, comme pour l'élection de la mairesse de Paopao, à huis clos. Et le tāvana Evans Haumani a tout fait pour garder les journalistes loin de la salle où les élus s'étaient réunis, en mettant un policier municipal à l'entrée de l'école primaire de Papetoai pour les empêcher d'entrer. Mais avant que les élus ne prennent la décision de démettre leur premier maire adjoint, Ataria Firiapu, ce dernier a demandé la parole pour leur expliquer les raisons des dissensions avec leur tāvana Evans Haumani.
 
Au sortir du conseil municipal, l'ex-premier adjoint a déclaré être "blessé très profondément car j'estime avoir rempli mes missions". Il s'attendait à un échange ou à une concertation avec le tāvana mais "la communication n'est pas son fort". "C'est surtout tout ce beau monde qui gravite autour de lui qui a pourri notre relation" a-t-il regretté. Ataria Firiapu s'est dit également soulagé : "J'ai pu m'exprimer devant tout le monde pour que tous aient la même information au même moment. C'est un soulagement également pour ma famille". Selon lui, "l'ambiance était assez lourde et pesante (...). Si on en est là, c'est aussi parce que ce tāvana est mal conseillé, entouré", a taclé le désormais simple conseiller municipal.
 
Lors de ce conseil municipal, Ataria Firiapu a aussi remis à Evans Haumani sa démission du groupe Moorea-Maiao to'u fenua. Décision prise, selon lui, en commun accord avec son épouse et quelques colistiers de Paopao. "Je me retire, je me mets au centre en tant que non-inscrit (...).En tous les cas, je vais sortir la tête haute car je pense avoir assumé mes missions jusqu'au bout".

"J'ai monté d'échelon"

Après avoir fait son discours, Ataria Firiapu s'est levé et a quitté le conseil municipal sans attendre l'élection du tout nouveau premier adjoint. Trois candidatures ont été déposées pour ce poste : L'élu de Afareaitu et de l'assemblée, John Toromona, qui a obtenu 7 voix, Tiarere Raparii, élue de la majorité, qui a réussi à rassembler autour d'elle 3 élus, et enfin Elsa Keck, la candidate du tāvana de Moorea-Maiao, Evans Haumani, qui a obtenu 21 voix. Cette dernière était, avant son élection de mercredi, la 3ème maire adjointe de Moorea-Maiao. Elle considère aujourd'hui qu'elle a "monté d'échelon, et cela me fait plaisir que les élus aient confiance aussi en moi".
 
"Tout s'est très bien passé, il y a eu 3 candidats et j'ai été élue par la majorité avec 21 voix. Certains élus de la majorité ont proposé leur candidature". Elle assure ne pas avoir pensé initialement à se présenter à ce poste-là car elle souhaitait "avoir la confiance du maire". "S'il y a cette entente, il n'y a pas de problème". En effet, Elsa Keck entame sa seconde mandature auprès de Evans Haumani. Elle affirme que les six dernières années ont permis de "bien travailler lors de l'ancienne mandature". Elsa Keck affirme ne pas craindre que ce qui est arrivé à Ataria Firiapu lui arrive également, car elle sera dans la même lignée que son tāvana : "On est sur le même bateau et on arrivera jusqu'au bout avec le même bateau (...). Ce n'est pas mon style d'aller me quereller. Je vais travailler dans la bonne entente".
 
L'an prochain, les élus du conseil municipal de Moorea-Maiao devront élire un autre adjoint au maire en remplacement d'Elsa Keck

"Cette majorité se maintient"

Comment s'est passée l'élection ?
"Tout s'est très bien passé, il y a eu trois candidats pour ce titre de 1er adjoint au maire. Et donc, j'ai été élue par la majorité avec 21 voix. Certains élus de la majorité ont aussi présenté leur candidature et donc moi, j'étais dans la majorité, la candidate qui a été proposée par la majorité".
 
Vous avez candidaté pour ce poste ?
"Non, je n'ai pas du tout pensé à cela. Il y a bien sûr un poste à prendre, mais pour ce poste-là, il faut avoir la confiance du maire et le maire pareillement, qu'il ait confiance en son adjoint au maire. Et quand il y a cette entente, pour moi, il n'y a pas de problème. J'ai été élue à l'ancienne mandature et c'est ma deuxième mandature. Evans Haumani m'a demandé si j'allais accepter ce poste, comme on a bien travaillé la mandature passée. Il y a cette confiance-là aussi. J'ai monté d'échelon. Le travail est toujours là et j'ai l'habitude de travailler. Cela me fait plaisir que les élus aient aussi confiance en moi. Je serai dans la même lignée et même pensée que tāvana Evans Haumani. On est sur le même bateau et on arrivera jusqu'au bout sur le même bateau. Il y aura sûrement des propositions, mais cela va être dans la discussion et on va essayer de s'entendre pour le bien de tout le monde. Ce n'est pas mon style d'aller se quereller mais par contre, travailler dans la bonne entente. La majorité n'est pas divisée, même si certains ont proposé leur candidature car on est aussi dans la démocratie. Mais il y a pas plus. Et donc, cette majorité, elle se maintient".
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Mercredi 23 Décembre 2020 à 20:11 | Lu 1584 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Janvier 2021 - 16:31 Importations, ça bouchonne

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus