Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Élections papoues : l’opposition exige une commission d’enquête



Belden Namah
Belden Namah
PORT-MORESBY, mercredi 31 octobre 2012 (Flash d’Océanie) – Belden Namah, ancien Vice-premier ministre et désormais chef de file de l’opposition au sein du Parlement issu des législatives de juin-juillet 2012, a exigé en milieu de semaine dernière l’ouverture d’une enquête afin d’examiner en détail la façon dont s’est déroulé ce scrutin national, qu’il estime « faussé » et « invalide ».
Le dirigeant affirme être en possession de preuves de corruption généralisée au cours de ces élections, qui avaient aussi été fortement marquées par de nombreux incidents et affrontements qui avaient fait plusieurs morts parmi les sympathisants de partis en lice.
M. Namah a aussi évoqué lors de cette séance du Parlement du mardi 23 octobre 2012 un nombre excessif de bulletins de vote (un chiffre cité de 280.000 bulletins) qui auraient pu servir à des opérations de bourrage d’urnes.
En réponse, le Premier ministre Peter O’Neill, qui a conservé son poste de dirigeant à l’issue de ces élections, a encouragé son ancien allié et désormais rival à transmettre cette plainte à la police nationale.
Le commissaire des élections, Andrew Trawen, a pour s part rejeté en bloc ces accusations, tout en invitant M. Namah à saisir les autorités compétentes si tel était son choix.
Une bonne centaine de plaintes déposées après ces élections se trouve déjà devant les tribunaux.
Ces élections papoues se sont déroulées sous l’œil de missions internationales d’observateurs, avec un appui logistique important fourni par les armées australienne et néo-zélandaise, afin d’assurer la sécurité du personnel électoral, des urnes, notamment dans la turbulente région des Hauts-Plateaux, en proie à des affrontements chroniques entre tribus rivales.
Selon l’avis des observateurs internationaux ayant assisté à ce scrutin, les législatives papoues 2012 ont été largement « libres », mais pas forcément « justes ».
Le Commonwealth, qui avait aussi envoyé un groupe de personnalités éminentes pour scruter le déroulement de ces élections, devrait rendre un rapport définitif sur la question au Parlement papou en novembre 2012.

pad

Rédigé par AFP le Jeudi 1 Novembre 2012 à 05:14 | Lu 410 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus