Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Education : Un même accompagnement à la scolarité pour les communes de Tahiti



PAPEETE, le 17 janvier 2018 - Mercredi, le Haut-commissaire et le président du Pays ont signé un pacte pour l'accompagnement à la scolarité qui devrait permettre aux associations qui s'y consacrent d'harmoniser leur mode de fonctionnement dans un cadre qui a été défini par l'ensemble des acteurs concernés.

Le Haut-Commissaire de la République, René Bidal, et le Président de la Polynésie française, Édouard Fritch, ont signé, mercredi, un Pacte pour l’accompagnement à la scolarité.

Les représentants de différents établissements scolaires, des associations et des collectivités qui mettent en œuvre cet accompagnement scolaire sur leur territoire étaient présents. Ce Pacte permet aux associations de coordonner leurs actions et de renforcer les échanges entre les équipes éducatives, les accompagnateurs et les parents d’élèves. Il s’appuie sur la capitalisation et la mutualisation des expériences de chacun, et fixe des objectifs éducatifs partagés ainsi que les grands principes nécessaires à la réussite des élèves.

"L'accompagnement à la scolarité est mis en place différemment dans toutes les communes, en fonction des associations et en fonction des besoins des écoles. Il y a un temps de devoirs, un temps de gouter et un temps d'activité, tout cela réparti différemment en fonction de chacun. L'idée est que l'on puisse tous se réunir, associations; différentes communes… afin que l'on puisse avoir une ligne commune de conduite fixe et que l'on applique l'accompagnement à la scolarité de la même manière. En tout cas avec les mêmes objectifs pour l'ensemble de la Polynésie", explique Tehina Limousin, responsable du secteur dans et autour de l'école du CEMEA.

700 enfants des écoles primaires et collèges situés dans les communes relevant du contrat de ville (Arue, Paea, Papara, Papeete, Pirae, Faa’a, Punaauia, Mahina, Moorea) bénéficient du pacte. Il a naturellement vocation à s’étendre à l’ensemble de la Polynésie française.

"L'intérêt de ce pacte, c'est que nous allons avec les associations, dans un premier temps dans les 9 communes qui sont dans le contrat de ville pouvoir former les associations pour qu'elles accompagnent au mieux les enfants dans tout ce qui est suivi scolaire, mais également dans ce qui est activité sportive, activité loisir, activité récréative. Pour moi c'est très important de savoir que les enfants sont pris en charge dans le temps périscolaires et qu'ils le sont dans une cohérence politique de la ville. Quelle que soit la commune on va avoir un tronc commun de formation pour toutes les associations intervenantes dans le périscolaire qui va leur permettre de faire à peu près la même chose", indique de son côté le Haut-commissaire René Bidal.

Les associations bénéficieront en effet d'une formation commune afin d'accompagner au mieux les enfants vers la réussite.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mercredi 17 Janvier 2018 à 13:06 | Lu 619 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 18:30 Un cas de tuberculose au lycée Gauguin

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués