Tahiti Infos

Economie : trois plans lancés pour construire l'avenir de la Polynésie


Jean-Christophe Bouissou, le ministre de l'économie lance une vaste consultation en vue de l'élaboration d'un plan stratégique de développement économique.
Jean-Christophe Bouissou, le ministre de l'économie lance une vaste consultation en vue de l'élaboration d'un plan stratégique de développement économique.
PAPEETE, le 26 novembre 2014. Dans le compte-rendu hebdomadaire du Conseil des ministres, le gouvernement polynésien annonce avoir "décidé de lancer une réflexion visant à proposer puis engager les réformes structurelles nécessaires pour les cinq prochaines années, voire au-delà". Pour ce faire, l'objectif est d'élaborer trois documents de référence : un plan stratégique de développement économique à horizon 2020 ; une stratégie sectorielle du tourisme ; un plan de dynamisation de l’économie à horizon 2016.

Ces documents, intégreront les conclusions des travaux déjà menés précédemment mais aussi le résultat des consultations qui seront menées à partir du mois prochain. Cette approche participative est organisée en trois phases :
- une phase d’écoute, de consultation et de compréhension, mise en œuvre dès maintenant et s’achevant en janvier 2015 ;
- une phase d’élaboration, de proposition et de co-construction avec les acteurs concernés, de janvier à février 2015 ;
- enfin, une phase de validation, décision et finalisation, de février à mars 2015.

Un comité de pilotage, dont la première réunion est prévue début décembre associera les institutions du Pays, l’Etat et les communes. Des séminaires de travail avec les acteurs économiques et des rencontres avec les partenaires sociaux seront organisés au mois de février 2015 afin d’échanger sur les orientations et les mesures concrètes à mettre en œuvre. Une Conférence économique, organisée fin mars 2015, permettra à l’ensemble des partenaires socio-économiques de valider les orientations présentées dans les trois documents de référence finalisés. A l'issue de ce travail de réflexion, un suivi permettra au gouvernement de rendre compte publiquement, une fois par an, de la réalisation des actions entreprises, dans un esprit de transparence de l’action publique.

le Mercredi 26 Novembre 2014 à 15:29 | Lu 1263 fois