Tahiti Infos

EDT sans concession aux Marquises


Tahiti, le 29 décembre 2021 – Alors que la procédure d'appel d'offres pour les concessions électriques aux Marquises est toujours en cours, EDT refuse la demande de prolongation de neuf mois demandée par Nuku Hiva, Hiva Oa et Ua Pou. Une ultime réunion est prévue vendredi, mais EDT a annoncé mercredi aux les tavana marquisiens qu'il préparait la fin de concession ce 31 décembre. "L'incertitude ne peut pas être un mode de fonctionnement", tacle le P-dg d'EDT.
 
La situation est critique aux Marquises. Alors que les cinq communes du Henua Enana de Nuku Hiva, Hiva Oa, Ua Pou, Fatu Hiva et Tahuata s'étaient lancées très tôt dans une procédure d'appel d'offres ambitieuse et minutieusement préparée, le renouvellement de la concession de délégation de service public de l'énergie semble aujourd'hui patiner. Et pour trois de ces communes -Nuku Hiva, Hiva Oa et Ua Pou- le contrat de concession passé avec EDT arrive à échéance ce vendredi 31 décembre à minuit… Sans aucune perspective au-delà de cette date.
 
Déjà repoussés d'un an en septembre 2020, plusieurs contrats de concessions passés dans les îles avec EDT et arrivant à échéance au 30 septembre dernier avaient été une nouvelle fois reportés il y a trois mois. Le Pays avait alors confectionné une loi de Pays permettant aux communes concernées de reporter à leur convenance l'actuel contrat de concession, dans la limite d'un an, le temps notamment de se mettre en conformité avec la nouvelle loi sur la péréquation des tarifs de l'électricité. Certaines communes des Raromatai ont opté pour six mois de délais supplémentaires, mais les trois communes marquisiennes concernées n'ont demandé que trois mois de rab. Le temps de finir leur appel d'offres déjà bien avancé.
 
Sauf qu'entre temps, les Marquises se sont posées la question de la "mutualisation" de leurs services publics de l'énergie. Et depuis, les candidats n'ont pas eu de retour des communes marquisiennes sur le choix du ou des futurs concessionnaires… EDT de son côté, également candidat via la nouvelle filiale d'Engie "EDP", affirme aujourd'hui s'être inquiété dès septembre de la durée très courte demandée par les Marquises. Sous sa casquette de concessionnaire des trois îles, le P-dg d'EDT François Xavier de Froment explique avoir appelé les trois maires, un par un, pour leur faire part de ses inquiétudes sur une fin de contrat au 31 décembre 2021. "Les trois maires ont refusé et m'ont dit qu'ils seraient prêts", affirme le P-dg. Celui-ci indique ne pas avoir eu de nouvelles depuis. Et avoir finalement reçu ces derniers jours trois demandes de prolongations de "neuf mois supplémentaires", dont la dernière le 23 décembre dernier à 7 jours de la dead-line.
 
Ultime réunion vendredi
 
Mercredi après-midi, une réunion a eu lieu par visioconférence entre EDT et les maires marquisiens. Le P-dg d'EDT leur a indiqué son refus de prolonger le contrat dans un délai aussi court et sans "visibilité". "Les concessions s'organisent sur le long terme. Il faut un peu de visibilité. Là, les demandes sont arrivées très tardivement. Il y a eu un manque d'échange sur le rôle d'EDT au-delà du 31 décembre. Ce qui fait que nous ne nous sommes pas préparés à prolonger au-delà du 31 décembre", explique François-Xavier de Froment. EDT indique par ailleurs ne pas savoir si les communes marquisiennes ont passé leurs conventions avec le Pays pour bénéficier de la péréquation au 1er janvier 2022. Sans ces conventions, le tarif de l'électricité augmentera mécaniquement de 6,30 Fcfp/kWh sans que les communes puissent bénéficier de la péréquation en retour.
 
Résultat, si le contrat prend fin vendredi soir, les 20 salariés d'EDT aux Marquises seront transférés aux trois communes et "l'ensemble des relations entre ces communes et EDT s'arrêteront", précise François-Xavier de Froment. "Tout ce qui est accès aux systèmes de gestion d'EDT seront coupés. Que ce soit la facturation, la programmation des rotations sur la livraison d'hydrocarbures, la gestion avec le système de cartographie, les études, etc… Ce ne sera plus assuré par EDT." Une situation assez inédite mais qui ne semble pas effrayer outre-mesure les tavana marquisiens. "On peut récupérer, il n'y a pas de souci", lâchait mercredi soir le maire de Nuku Hiva, Benoît Kautai. "S'ils ne veulent plus des Marquises, ok qu'ils le disent". Pas plus remonté que ça, le tavana affirme qu'il n'est pas question pour l'heure de choisir un nouveau concessionnaire. "Il y a quand même des procédures à respecter". Et conclut en renvoyant sereinement à une ultime réunion prévue pour ce vendredi. "On va se rencontrer. Chaque chose en son temps."
 
"On ne peut pas avoir autant d'incertitudes"
 
L'attribution des concessions à l'un des trois candidats d'ici vendredi, c'est d'ailleurs l'option proposée par EDT. L'actuel concessionnaire vante d'ailleurs son offre avec un très faible coût de "29 Fcfp/kWh", ses "75% d'énergies renouvelables en 2025" ou encore ses "12 milliards d'investissements" pour toutes les concessions à renouveler dans les îles. Et le P-dg d'EDT de présenter en toute transparence la stratégie d'Engie pour ce renouvellement des concessions polynésiennes : EDT sur Tahiti-Nord, EDP pour "asseoir la position sur les îles déjà sous concession" et un objectif "d'aller ensuite vers d'autres îles aux Tuamotu" non encore sous concession. "Tout cela a été exposé pendant les négociations avec les communes", détaille le P-dg d'EDT. "Mais on est sur des métiers où il faut planifier. On ne peut pas proposer tout cela et avoir autant d'incertitudes."
  Le P-dg du principal producteur et fournisseur d'électricité en Polynésie qui n'hésite d'ailleurs pas à évoquer le scénario où EDT perdrait ses concessions aux Marquises, après les quatre îles des Raromatai qui ont également annoncé la semaine dernière un système en régie mutualisé via une société publique locale (SPL). "Si demain, le rayon d'action d'EDT ou d'EDP est diminué, on aura des conséquences financières, sur l'emploi et sur notre capacité à offrir des économies d'échelles qui auraient pu bénéficier aux usagers", prévient néanmoins le patron d'EDT.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 30 Décembre 2021 à 06:29 | Lu 2426 fois