Tahiti Infos

Dix-sept syllabes suffisent à l'émotion


Tahiti, le 29 septembre 2021 - Le Salon du livre revient et avec lui, son concours annuel d'écriture. Cette année, les plumes polynésiennes et calédoniennes se départageront avec des haïkus.
 
Le dernier Salon du livre de Tahiti n'avait eu lieu que sur le web pour les raisons que l'on connait. Le Covid ayant daigné desserrer son emprise et les Polynésiens se faire vacciner, le 21e édition accueillera à nouveau ses fidèles. Le prochain Salon du livre de Tahiti “Lire en Polynésie”, organisé par l’Association des Éditeurs de Tahiti et des îles (AETI) et la Maison de la culture – Te fare tauhiti nui se déroulera du 18 au 21 novembre prochain dans les jardins de la Maison de la culture.
 
Comme chaque année à l'occasion du salon, l'AETI, Polynésie la 1ère et Tahiti Infos lancent un appel aux plumes, plus précisément aux poètes. Le traditionnel concours de nouvelles est remplacé par un concours de haïku. Dans un communiqué, l'AETI rappelle à ceux qui ne sont pas au fait de la culture nipponne ce qu'est un haiku : Poème court né au Japon, le haïku est composé de 17 syllabes environ, réparties sur trois vers selon la structure suivante :  5/7/5 syllabes. Concret, le haïku saisit le moment qui passe, émerveille ou étonne et en restitue les émotions. C’est souvent un poème de l’instant. Il suggère plus qu’il n’explique.
 
Le concours est ouvert aux Polynésiens et aux Calédoniens et chaque participant pourra présenter un maximum de trois haïkus. Trois catégories sont proposées : Enfants jusqu’à 11 ans inclus, jeunes de 12 à 17 ans et adultes. Les poèmes doivent respecter les règles du haïku, c'est-à-dire être composés de 3 vers, comporter 17 syllabes environ, réparties selon la structure 5 - 7 - 5 (ou plus mais tout en respectant la structure : court - long - court). Les haïkus peuvent être rédigés en langues française ou polynésiennes et bien entendu être des productions originales. Toutes les informations sont disponibles sur www.lireenpolynesie.pf.
 
Parmi les membres du jury de ce concours, deux spécialistes de la discipline : Nicolas Kurtovitch, écrivain-poète calédonien auteur de nombreux haïkus et Laurent Mabesoone, auteur invité du Salon du livre, spécialiste du haïku. Il a notamment publié chez Pippa, Haïkus aux Marquises et dernièrement L’île sirène, chez Haere Pō. À l’occasion du salon, il proposera des ateliers et fera découvrir au public polynésien l'art du haïku. 
 
L'opportunité
Elle est partout, capte-la
Le concours t'attend
 

Rédigé par Pierre Daumont le Mercredi 29 Septembre 2021 à 19:41 | Lu 937 fois