Tahiti Infos

Disparition d'Augustine : Enquête sur un meurtre


Tahiti, le 26 janvier 2022 – Neuf mois après la disparition d'Augustine Tetua'ura Marea, le 27 avril 2021, et six mois après la mise en examen et le placement en détention de son amant, le juge d'instruction chargé de l'affaire a fait procéder, mardi soir quartier Oremu à Faa'a, à une reconstitution de la soirée précédent la disparition de la jeune femme. Selon nos informations, l'amant de 32 ans a reconnu devant les enquêteurs et le juge d'instruction avoir involontairement donné la mort à la jeune femme avant de jeter son corps dans la mer, à Papenoo, alors qu'Augustine venait de lui annoncer qu'elle avait un autre homme dans sa vie.
 
Pas moins d'une soixantaine de gendarmes, des enquêteurs de la section de recherche et un juge d'instruction ont investi, mardi soir, le quartier Oremu à Faa'a. Un déploiement nocturne destiné à organiser la reconstitution de la soirée qui a précédé la disparition de la jeune Augustine Tetua'ura Marea, le 27 avril 2021, après laquelle plus aucune trace de la jeune femme de 26 ans n'a été retrouvée. Extrait de sa cellule pour l'occasion, l'amant d'Augustine, mis en examen et écroué en juillet dernier, a participé à la reconstitution. Selon nos informations, l'homme de 32 ans a reconnu, devant les enquêteurs et devant le juge d'instruction, avoir involontairement donné la mort à Augustine avant de jeter son corps à la mer.
 
Aveux
 
L'affaire en elle-même avait débuté le 27 avril dernier, lorsque la mère d'Augustine s'était rendue à la brigade de gendarmerie de Faa'a afin de signaler la disparition de sa fille, dont plus personne n'avait de nouvelles. Les forces de l'ordre avaient immédiatement ouvert une enquête pour "disparition inquiétante" et lancé un appel à témoin afin de retrouver la jeune femme. Les investigations menées par les enquêteurs de la SR avaient permis d'établir qu'Augustine entretenait depuis plusieurs années une relation avec un homme alors âgé de 31 ans, qui était marié et père de trois enfants. Le 30 juin 2021, après avoir procédé à l'audition de l'entourage de la disparue, les gendarmes avaient placé l'amant en garde à vue. Un interrogatoire à l'issue duquel l'homme avait été mis en examen pour "meurtre" et placé en détention provisoire.
 
Selon les informations recueillies par Tahiti Infos, l'homme a en effet fini par avouer aux enquêteurs qu'il avait involontairement tué la jeune femme alors que cette dernière venait de lui annoncer qu'elle avait rencontré un autre homme. Selon ses déclarations, lui et Augustine auraient tous deux passé la soirée du 26 avril au domicile de la famille de la disparue à Faa'a. Ils auraient ensuite pris la route en direction de Papenoo afin que la jeune femme lui montre le domicile de son nouveau compagnon. C'est alors, toujours selon les déclarations du mis en cause, qu'ils se seraient arrêtés sur le promontoire d'une falaise à Papenoo afin de s'expliquer et qu'ils auraient commencé à se battre.
 
Le trentenaire affirme alors avoir donné un coup à Augustine, qui serait tombée inconsciente. Pris de peur, l'amant dit avoir ensuite jeté le corps à la mer avant de rentrer chez lui. Un corps qui n'a jamais été retrouvé malgré des recherches menées sur la zone par les enquêteurs.
 
30 ans encourus
 
Bien que ces aveux aient été réitérés devant le juge d'instruction en charge du dossier et que l'amant de la victime ait toujours nié toute préméditation, les enquêteurs s'interrogent sur le lieu exact du décès de la jeune femme. C'est pour cette raison que cette première reconstitution de la soirée du 26 avril a été organisée mardi soir au domicile familial d'Augustine à Oremu, par lequel le couple était passé ce soir-là. Une seconde reconstitution devrait prochainement avoir lieu sur la côte est.

Rédigé par Garance Colbert le Jeudi 27 Janvier 2022 à 16:04 | Lu 19326 fois