Tahiti Infos

Deux mūto'i de Papeete mis en cause dans la bagarre de Vaiare


Deux mūto'i de Papeete mis en cause dans la bagarre de Vaiare
Tahiti, le 4 octobre 2021 - Dans un communiqué diffusé, ce lundi, le parquet indique que deux mūto'i de Papeete, hors service au moment des faits, sont impliqués dans la bagarre qui s'est déroulée le 26 juin au quai de Vaiare, à Moorea. Les deux policiers municipaux et une troisième personne seront jugées le 22 mars prochain pour répondre notamment des faits de violences volontaires aggravées, de violation de domicile et de dégradations volontaires de biens. 

Trois mois après la violente bagarre qui a éclaté sur le quai de Vaiare, à Moorea, le procureur de la République, Hervé Leroy, a tenu, ce lundi, à faire le point sur cette affaire. Dans un communiqué, le parquetier a indiqué qu'une enquête a été ouverte dès le 27 juin, dès le lendemain des faits. Et l'enquête, réalisée par les services de gendarmerie et de police, a permis d'établir que les faits ont été commis dans un “contexte d'alcoolisation et mettent en cause notamment deux fonctionnaires de la police municipale de Papeete, qui étaient hors-service. Fonctionnaires inconnus des services de justice.” 

“D'autres investigations en cours”

Toujours selon le communiqué du procureur, vendredi dernier, à l'issue d'une garde à vue, les deux mūto'i et une troisième personne ont été présentés au parquet pour notification des chefs d'accusation. Deux des mis en cause sont notamment poursuivis pour violation de domicile, violences volontaires en réunion et en état d'ivresse manifeste ayant entrainé une ITT inférieure à 8 jours et dégradation volontaire de biens en réunion dans un local d'habitation. Le troisième mis en cause est lui poursuivi pour violences volontaires en état d'ivresse manifeste n'ayant pas entrainé d'ITT. Les trois individus ont été placés sous contrôle judiciaire en attendant leur procès qui se tiendra le 22 mars 2022. 

Le procureur indique par ailleurs que “d'autres investigations sont en cours dans le cadre d'enquêtes préliminaires parallèles diligentées par les fonctionnaires de la DSP pour cerner la responsabilité d'autres participants impliqués dans cette bagarre.” 

Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 4 Octobre 2021 à 19:35 | Lu 4747 fois