Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Des tétards fluorescents pour surveiller les effluents des hôpitaux



Des tétards fluorescents pour surveiller les effluents des hôpitaux
PARIS, 22 nov 2012 (AFP) - Des tétards fluorescents surveilleront dès l'an prochain les rejets liquides du Centre hospitalier sud francilien (CHSF), a annoncé jeudi la société de biotechnologie Watchfrog.

Watchfrog a remporté un appel à projet pour développer des stations de surveillance des effluents hospitaliers, en commençant par une station destinée à surveiller et analyser ceux de l'hôpital CHSF (Essonne), précise un communiqué.

Cette station mobile, unique en France et financée par le ministère du redressement productif, utilisera les tétards de Watchfrog qui émettent de la lumière en présence de polluants.

"Nous prélèverons en continu un échantillon d'effluents de l'hôpital pour quantifier le risque que représentent les résidus médicamenteux pour l'environnement et la santé des écosystèmes", précise Gregory Lemkine, PDG de Watchfrog.

Les établissement hospitaliers français génèrent environ 10% des résideux médicamentaux retrouvés dans les eaux de surface. Issus de nombreux traitements, ces résidus ne sont pas totalement éliminés dans les stations d'épuration et se retrouvent en partie en milieu naturel.

Les principes actifs de nombreux médicaments peuvent ainsi agir à de faibles doses sur la reproduction, le développement du cerveau ou le métabolisme.

"Les tétards deviennent fluorescents quand des polluants ont un impact sur leur physiologie", explique Anne Feraudet, directrice adjointe de Watchfrog qui précise que la société dispose de différents types de tétards, réagissant aux différents types de polluants. "Certains ne réagissent qu'aux polluants impactant les hormones thyroïdiennes, d'autres aux polluants impactant la reproduction ou le développement du cerveau" ajoute-t-elle.

Le projet démarrera au début de 2013 par l'analyse des effluents dans les bassins de décantation de l'hôpital CHSF, tandis que la station mobile commencera à fonctionner en 2014.

ez/fa/bg

Rédigé par () le Jeudi 22 Novembre 2012 à 06:07 | Lu 772 fois






Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies