Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Des médecins lancent une campagne contre les perturbateurs endocriniens



Des médecins lancent une campagne contre les perturbateurs endocriniens
Paris, France | AFP | jeudi 12/05/2016 - L'association Alerte des médecins sur les pesticides (AMPL) a lancé jeudi une campagne de prévention contre les perturbateurs endocriniens (PE) visant les couples se préparant à avoir un enfant, estimant qu'il y a "urgence à agir contre cette crise sanitaire".

Cette association de médecins a décidé de diffuser dans quelque 1.500 cabinets médicaux en France des affiches pour sensibiliser le grand public à ces substances. Accusées depuis longtemps de diminuer la fertilité humaine, ils sont présents dans de nombreux produits de la vie quotidienne.

De plus en plus d'études scientifiques les associent également aux troubles du métabolisme comme le diabète ou à des anomalies congénitales chez les garçons.

"Il y a 25 ans dans mon cabinet, les troubles de l'infertilité étaient rares. Aujourd'hui, je rencontre quotidiennement des couples qui y sont confrontés", a témoigné Pierre-Michel Périnaud, président de l'AMPL, lors d'une conférence de presse.

Selon lui, les cas d'hypospadias (anomalie congénitale de la verge du nouveau-né avec l'orifice de l'urètre anormalement positionné) ne cessent d'augmenter (+1,2% d'interventions chirurgicales chaque année).

Substances chimiques ou naturelles, les perturbateurs endocriniens, qui incluent des pesticides, des phtalates présents notamment dans les jouets, les peintures ou cosmétiques, le bisphénol A (revêtement plastique des canettes, boîtes de conserve...), interfèrent dans le système hormonal humain.

"Les politiques n'ont pas pris la mesure du problème. On ne va pas suppléer les pouvoirs publics, mais on se doit de se retrousser les manches pour alerter nos patients", a souligné Michel Nicole, membre de l'AMPL et du réseau environnement santé à Caen.

L'affiche "Vous désirez un enfant?" interroge sur des gestes simples de la vie quotidienne impliquant des perturbateurs endocriniens (PE) susceptibles d'avoir un impact sur le bébé à naître: "Je réchauffe des aliments dans des récipients en plastique ou avec des revêtements antiadhésifs", "j'utilise régulièrement des cosmétiques", "je projette de refaire à neuf une chambre pour le bébé", "j'utilise de nombreux produits d’entretien et des insecticides dans la maison".

"Si vous cochez une ou plusieurs de ces cases, vous devez protéger votre enfants des perturbateurs endocriniens !", explique l'affiche.

Les médecins entendent ainsi donner des conseils simples pour ne pas s'exposer aux PE.

En France, seul le Bisphénol A est banni des biberons et autres contenants alimentaires.

Rédigé par () le Jeudi 12 Mai 2016 à 06:05 | Lu 684 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies