Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Des Chinois arrêtés en tentant de gagner l'Australie par la mer



Sydney, Australie | AFP | mercredi 29/08/2017 - Six Chinois et un Papouasien ont été interceptés dans le détroit de Torrès alors qu'ils tentaient de gagner illégalement l'Australie, selon les autorités australiennes qui s'enorgueillissent de l'efficacité de leur politique très dure contre les clandestins.
"La police australienne aux frontières a récemment localisé et arrêté six Chinois qui tentaient d'entrer illégalement en Australie", a déclaré un porte-parole du département de l'Immigration et de la protection des frontières.
"L'opération prouve l'efficacité de la forte présence des services de sécurité australiens dans la région du détroit de Torrès."
Cinq personnes ont été renvoyées en Chine tandis que les deux autres, y compris le Papouasien, ont été inculpés pour trafic d'êtres humains.
"L'affaire étant devant la justice, il n'est pas approprié de faire davantage de commentaires", a déclaré le porte-parole.
Selon le Sydney Morning Herald, le groupe est parvenu à débarquer sur l'île de Saibai, qui n'est distante que de quelques kilomètres de la Papouasie Nouvelle-Guinée. Il s'agirait ainsi du premier bateau de migrants à réussir à accoster en Australie en trois ans.
Mais les autorités australiennes ont refusé de confirmer que le groupe a effectivement touché terre.
Lundi encore, le gouvernement australien se vantait de la réussite de sa politique vis-à-vis des migrants, en affirmant que sa vigilance avait permis d'éviter tout débarquement de clandestins en plus d'un millier de jours.
L'Australie essuie les foudres d'organisations de défense des droits de l'homme, de même que de l'ONU, pour sa politique envers la migration.
Sa marine repousse systématiquement les bateaux de clandestins. Ceux qui parviennent à gagner ses côtes malgré tout sont placés dans des camps de rétention hors de l'Australie, comme à Manus, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ou sur Nauru, petite île du Pacifique, le temps que leur demande d'asile soit examinée.
L'existence-même de ces camps suscite depuis des années la colère des ONG qui dénoncent aussi les conditions de vie dans ces installations, l'absence totale de perspectives pour les détenus, les violations des droits de l'homme, les tentatives d'automutilation et de suicides.
Même si leur demande d'asile est jugée légitime, Canberra n'autorise pas les migrants clandestins à s'installer en Australie. L'Australie affirme que cette politique est la seule à même de dissuader les réfugiés de se lancer dans la périlleuse traversée vers ses côtes.

le Mercredi 30 Août 2017 à 04:19 | Lu 546 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués