Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Départementalisation: Jean-Marc Regnault présentera les propositions historiques à l'UPF jeudi



Départementalisation: Jean-Marc Regnault présentera les propositions historiques à l'UPF jeudi
Dans le cadre des conférences gratuites "Savoirs pour tous", l'Université de Polynésie française ouvrira ses tribunes à l'historien Jean-Marc Regnault qui présentera les propositions de départementalisation pour la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française de 1945 à nos jours

CONFERENCE PUBLIQUE Jeudi 16 février 2012 à 18h15,

Après la Seconde guerre mondiale, contrairement à ce qu’on appelait les « Quatre vieilles colonies » (Antilles et La Réunion), les colonies françaises du Pacifique préférèrent le statut de Territoire d’outre-mer (TOM) que leur proposait la Constitution de 1946. Cependant, pour des raisons souvent diamétralement opposées, l’idée de la départementalisation fut avancée à diverses occasions par des élus des assemblées des TOM du Pacifique.

Ces demandes étaient généralement peu consistantes, mal étudiées, et ressemblaient trop à ce que leurs promoteurs considéraient avant tout comme de « bons coups politiques ». Sous la Ve République, avant que le Gouvernement central ne s’engageât résolument dans un processus d’autonomie, les gouverneurs reçurent pour mission de réduire autant que faire se pouvait l’autonomie acquise en 1957 grâce à la loi-cadre Defferre.
L’objectif était même d’aller plus loin. Il s’agissait de mettre en œuvre un processus d’assimilation dont la départementalisation (restée l’état de projet) et l’extension des communes sur les deux territoires étaient des éléments essentiels. La transformation des TOM en DOM échoua donc, mais il en résulta néanmoins des conséquences.
Tandis que le gouvernement central abandonnait l’idée de départementalisation pour accorder l’autonomie, il tentait de rapprocher la législation sur les communes sous sa tutelle des communesmétropolitaines, ce qui était pourtant contradictoire. C’est ainsi que les états généraux réunis en Polynésie en 2009 purent qualifier les relations Etat/Pays/communes de « bancales ». De cettehistoire chaotique, il ressort que les institutions des terres françaises du Pacifique n’ont pas fait l’objet d’un plan logique, ce qui explique les dysfonctionnements d’aujourd’hui. Cet exposé s’appuie sur des archives originales.

Jean-Marc Regnault
Jean-Marc Regnault, agrégé et docteur en histoire, a été maître de conférences à l’UPF et il est maintenant chercheur associé à l’UPF et membre du Réseau Asie-Imasie du CNRS. Auteur de plusieurs livres et articles sur l’histoire de l’Océanie, dont François Mitterrand et les territoires français du Pacifique (1981-1988), Tahiti malade, malade de ses politiques, La France à l’opposé d’elle-même. Essais d’histoire politique de l’Océanie, Le Metua et le Général, un combat inégal, Tahiti en crise durable, un lourd héritage (avec Sémir Al Wardi). Il a aussi été l’organisateur de plusieurs colloques internationaux qui ont été publiés : Églises et autorités outre-mer, NouvelleCalédonie, 20 années de concorde (1988-2008), Destins des collectivités politiques d’Océanie, peuples, populations, nations, État, territoire, pays, patrie, communautés, frontières.

> Date : Jeudi 16 février 2012 à 18h15
> Lieu : Amphi A3, UPF
> Contacts UPF :
Bertrand Lacour - Service communication - Tél : 803 888 - [email protected]
cspt_jm_regnault.jpg CSPT_JM-Regnault.jpg  (201.16 Ko)

Rédigé par UPF le Mercredi 15 Février 2012 à 05:49 | Lu 2553 fois

Tags : CONFERENCES





Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

41.Posté par Phil35 le 23/02/2012 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout monde s'accorde à dire aujourd'hui que notre modèle économique, issu de la période du CEP est essoufflé. Le mot plus juste à utiliser serait obsolète. Souvenez vous, dès la fin des essais on nous parlait de la nécessité d’opérer des grands changements afin de réussir l’après CEP. Certes des changements il y en a eu, mais 16 ans après, tout le monde peut constater que ces changements n’étaient visiblement pas les bons. Ce qui me parait terrible et ce qui suscite aujourd’hui au fond toutes les craintes, c’est que l’ensemble de notre classe politique locale nous à démontré et continue à nous démontrer chaque jour, sa totale incapacité à gérer le pays ou à nous proposer ce fameux nouveau modèle économique dont nous avons besoin. Alors combien de chômeurs, quel degré de misère généralisée faudra-t-il atteindre pour que ça bouge ? Alors en attendant que le politique nous prouve ses capacités, la départementalisation s’impose d’elle-même ne serait-ce que par défaut avant qu’on crève.

40.Posté par eric le 22/02/2012 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tep je suis caricatural mais c'est vrai la (DGDE) finance les travaux publiques! pour soutenir l'economie ça n'a jamais été une solution. Nos impôts indirects sont élevés certes mais pas les directs!ils sont beaucoup plus faible qu' à la réunion imagine qu'on taxe les héritages, les plues-values immobilières on imagine pas à quel point c'est élévé en France ou à la reunion puisque c'est pareil. l'impôt sur le revenu etc. Et notre TVA est aussi plus faible, le manque de compétition sur notre sol entraîne des marges phénoménales qui se répercutent sur les prix. Après il n'y a pas d'avantages sociaux c'est vrai et ça c'est une vraie question mais c'est pas dans la nature du tahitien d'etre un assister à attendre qu'on lui verse quoique ce soit

39.Posté par Tep le 22/02/2012 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eric, ne plus faire des ponts et tunnels, c’est tout de même un raccourci qui démontre ta méconnaissance du système. Tout le monde sait que le budget d’investissement du pays est à peine effleuré…tandis que le budget de fonctionnement est au rouge écarlate, au point que le gouvernement en est à vouloir piquer dans la caisse des retraites ! Maintenant si nous en sommes là, c’est à cause de l’incompétence et de l’immaturité de nos élus. A la Réunion les gens râlent contre la vie chère alors que chez nous notre coût de la vie est 2 fois plus cher que chez eux ! …Et le ponpon, c’est que lorsque tu additionnes ce que tu payes en impôt indirect chaque fois que tu consommes + la TVA + d’autres impôts directs, tu te retrouves avec un poids fiscal équivalent à celui des départements, mais sans avoir aucun de leus avantages sociaux. Notre système aura produit un fossé social qui à mes yeux est inacceptable et que nos élus sont très loin de pouvoir ou savoir solutionner.

38.Posté par Siko TEAGAI le 22/02/2012 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Siko
Tenez!!! Le feu brule à nouveau à la Réunion!!!
Alors méama!!!
Qui veut gouter à la Départementalisation!!!
Alors????
Aaaahahahahahahahahahahahahahahahahahahaahahhahahhhhh!!!!

37.Posté par Eric le 20/02/2012 23:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tapunu je suis d'accord avec ce que tu dis mais tu rêve en pensant que la départementalisation est la solution

36.Posté par Eric le 20/02/2012 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

complètement je suis d'accord je parle évidemment pas de ces taxes indirectes à l'importation qui sont complètement absurdes. Moi je suis pour la baisse de ces taxes indirects sans augmenter la pression fiscale directe c'est tout! Ce qui est le dernier avantage comparatif de la polynésie. Nos politiques n'ont qu'à s'abstenir de construire un tunnel ou un rond point et on rentrera dans nos frais

35.Posté par Puna le 20/02/2012 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ eric,
Toi, tu vois beaucoup de monde de passage chez nous et qui achetent plein la valise ?
Les taxes indirectes dont on parle c'est en plus de la TVA !!!!!!

34.Posté par Jeff le 20/02/2012 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eric, desolé, mais tu parles et tu commentes sur des choses que visiblement tu ne connais pas !
Je ne dis pas que certains ne se prennent pas des super marges, mais ces super marges ne sont rien en comparaison des prelevments des taxes et impôts à l'importation, (90% des biens de consommation), ces taxes et impôts d'importation sont repercutés au consommateur. C'est ce qui fait de nous l'un des pays les plus chers au monde, c'est ce qui explique pourquoi les touristes nous boudent, car notre raport qualité prix n'est pas au rendez vous. C'est ce qui explique pourquoi nous avons un fossé social qui s'élargi de jour en jour, un coût de la vie qui est digne de la Suisse ou du Japon alors que nous ne produisons rien ! Il est de notoriété publique que nous avons un coût de la vie au moins deux fois plus cher qu'en metropôle.à cause non pas des marges comrçantes ou du transport, mais à cause des taxes pour alimenter notre gros mammouth !

33.Posté par emere cunning le 20/02/2012 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à Ortega,
Au lieu de blablater à m'inventer un nom quand j'en ai déjà un (quoique... j'aurais été fière de porter celui-là), et si tu t'attelais, POUR UNE FOIS, à trouver/donner des réponses à tes questions. Et des solutions viables.
Quant à TES vérités qui m'auraient blessée (prétentieux va), il faudrait d'abord qu'on se connaisse autrement que par ton transit au gouvernement taui d'Alexandre Léontieff, dont on sait ce que ça a donné (paix à son âme).
Héhé, dur-dur la politique quand on est aux commandes n’est-ce-pas ? Et de s'accrocher, de décider, de faire avancer le schmilblick... Plus facile de quitter le bateau comme des… Well, you know what I mean.


32.Posté par Tapunu le 20/02/2012 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le système fiscal est injuste en Polynésie. La TVA est "l'impôt" le moins équitable....
Sans compter les aides sociales (pour les enfants scolarisés) où il n'y a aucune condition de revenu pour les toucher....C'est pas un peu honteux qu'avec un gros salaire tu puisses en bénéficier au même titre qu'une personne qui gagne moins que le SMIG ?
La Polynésie d'aujourd'hui c'est l'injustice sociale : les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres !
Les riches sont au pouvoir et les pauvres sont les nuna'a qui restent et voire deviennent de plus en plus pauvre à vivre dans des bidonvilles pendant que d'autres construisent des Palais ! Voilà l'autonomie que nous offre les riches qui sont au pouvoir ! Une Polynésie à DEUX vitesses !
C'est pourquoi la caste a besoin de l'autonomie pour éviter que le peuple prenne goût à l'application des principes de la République comme l'égalité ! Il faut évoluer et arrêter de laisser faire la caste qui ne prend en compte que le piston ! C'est comme le recrutement des fonctionnaire du Pays et des Communes. Recruter aux mérites tel est la fonction des concours !
Assez de )passe droit !

31.Posté par eric le 20/02/2012 07:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'avantage de la fiscalité indirect c'est qu'elle permet de faire payer ce qui sont de passage et qui n'habite pas en polynésie. Et quant on regarde les collectivités territoriales : nouvelle-caledonie, saint-martin, saint-barth saint-pierre et miquelon et le tahiti des années 90 on voie que ça marche beaucoup mieux que les DOM: guadeloupe, martinique mayotte et la reunion... un département ça couterai beaucoup plus cher à la France et je suis pas sur qu'avec le racisme ambiant il en ai envie plus que ça

30.Posté par eric le 19/02/2012 00:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ya qu 'à voir les DOM y'en a pas un qui marche bien alors faut pas rêver la départementalisation n'est pas une solution par contre les TOM (nouvelle-caledonie, saint-martin saint-barth...) eux marchent donc l'autonomie bien menée fonctionne, quant à la fiscalité à tahiti elle est beaucoup plus light qu'en France c'est les marges qui sont trop importantes et le manque de concurrence qui empêche les entreprises de baisser leur prix

29.Posté par Jeff le 18/02/2012 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eric, n'oublie pas de tenir compte que chez nous, nous payons en plus des impôts indirects chaque fois que l'on consomme. Pourquoi crois tu que nous soyons parmi les pays dont le coût de la vie est le plus cher au monde ? deux fois plus cher qu'en metropole ? Equivalent à celui de la Suisse ou du Japon ? Alors oui je confirme pleinement ce qu'affirme Vahine,vivre en Corse est moins cher qu'ici.

28.Posté par hans le 18/02/2012 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tutua,
J''espère que les Décideurs te paye pour la pub que tu leur fais. Quand on nous dit quelque chose à plusieurs reprises, comme si on voulait manipuler votre esprit, que ce soit, le système public imbécile, les médias, la propagande du gouvernement, la publicité à la TV, les nouvelles à la TV, les rituels de culte, les panneaux publicitaires, les abus sexuels, etc., avec toute l’émotion que cela entoure (par exemple : l’histoire officielle sur les démolitions du World Trade Center)... alors, le subconscient l’accepte comme quelque chose de réel et l’incorpore dans son système. Quand on se confronte à la vérité, cette dernière est automatiquement rejetée ; elle ne s’adapte simplement pas dans TON système de pensées. C’est comme si on essayait de classer dans un même dossier (répertoire) deux fichiers différents avec le même titre ; l’ordinateur rejette le second, même si celui-ci a une information plus précise. L’ordinateur est du moins assez intelligent pour vous inviter à changer le nom du deuxième dossier ou à jeter l’original, ce que font d’ailleurs la plupart des personnes, puisque l’original n’est plus d’actualité. La joie de vivre d'antan a disparu "GRÂCE A L'OUTI...

27.Posté par Tatib le 18/02/2012 07:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo à Manahune et à Vahine, tous deux avez parfaitement exprimé la nouvelle voie à suivre : DEPARTEMENTALISATION !

26.Posté par eric le 17/02/2012 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à "vahine" ta pas du vivre en corse ya nettement plus d'impôt qu'en polynésie...

25.Posté par Puna le 17/02/2012 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sous couvert d’autonomie, on nous prive d’une partie de nos droits en tant que français ! Ils ont fait de nous des français à part ! Nous subissons une fiscalité totalement injuste, opaque et surtout plus lourde que celle de la metropole avec aucun des avantages dont beneficient tous les français. De plus, quand on voit que le pays recule au lieu d'avancer, il est grand temps qu'on arrete les conneries.

24.Posté par Terii le 17/02/2012 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On à été gavé d'autonomie durant pres de 40 ans, uniquement et exclusivement pour remplir les pôches de la caste des nantis et de ceux qui sont au pouvoir. Jamais un instant ces gens là, autonomistes ou independantistes n'ont fait quoi que ce soit pour le bien du peuple. Ils ne feront pas mieux demain ou dans six mois. Alors oui, je suis POUR la départementalisation !
On leur à accordé suffisament du temps.

23.Posté par Tutua le 17/02/2012 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Hans, Bravo ! Tu dis pareil que mon gosse de 7 ans ! Papa : pourquoi je dois chaque jour faire mon lit, puisque je le défais de toutes façons chaque soir ?? Ma foi c’est logique ! Dans la même veine : A quoi bon travailler, se marier, créer une famille, bâtir et faire partie de la société, alors qu’on sait d’avance qu’on va crever ? Heuu, par ailleurs je voudrais aussi ajouter un mot concernant nos tupuna et leur capacité au dialogue, excuse-moi, mais le casse-tête était un outil aussi utilisé à l'époque, qu'un stylo de nos jours. On à compris que tu preferes la loi de la nature et la loi du plus fort…Moi je préfère la départementalisation !

22.Posté par Xenos le 17/02/2012 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Vahine" dit beaucoup de choses vraies, et pas seulement elle.

Jamais les politiciens locaux, de quelque bord qu'ils soient, n’appelleront à la départementalisation de la Polynésie française. Ils veulent garder leurs pouvoirs et leurs privilèges de caste. Pour cela, ils trouveront toujours des arguments, et tant pis pour les autres.

21.Posté par Enrique "Quito" Ariimate BRAUN-ORTEGA le 17/02/2012 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

@ Emere Cunningham (n°15),
Au moins tu te souviens de moi, et de la belle époque… ! LOL
Désolé si je t’ai blessée par mes propos, mais il faut reconnaître que parfois la vérité blesse…

@ Autres internautes,
Il ne faut pas confondre « l’OUTIL », en l’occurrence « l’autonomie interne », et « l’OUVRIER », en l’occurrence notre « classe politique actuelle »… !

En effet, ce n’est pas de la faute de « l’outil » si « l’ouvrier » est incompétent ou incapable d’utiliser cet « outil » correctement, sans même parler de ceux qui sabotent quotidiennement et volontairement le « travail »…

Parahi,
Quito

20.Posté par Vahine le 17/02/2012 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

100% d'accord avec @Manahune "c'est à la société civile de se prendre en main et de reclamer un référendum"
Nos élus locaux ne demanderons jamais la Départementalisation car on leur enlèvera alors leurs sucettes à distribuer.
La Départementalisation devrait permettre d'aller vers une égalité pour tous avec l'abolition des privilèges de la caste qui est pouvoir depuis trop longtemps !
Prenons l'exemple des Corses : 2 départements qui ont tous les avantages des métro + toutes nos exceptions (pas d'impôts, des franchises, et beaucoup d'exceptions pour prendre en compte leurs particularités)
et au niveau des chiffres ils sont moins d'habitants que chez nous et pourtant l'Etat verse plus d'argent à la Corse qu'à la Polynésie française. Chercher le hic !
Chez nous il n'y a que les exceptions ? Mais aucune garantie du minimum offert par la République aux autres français comme en matière de social, de santé, solidarité nationale, etc.
Pour faire plaisir à une caste de privilégiés on nous offre des droits de "sous français" !

19.Posté par hans le 17/02/2012 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ya tout à perdre avec la départementalisation, surtout en ce moment. Après la Grèce, l'Italie et ensuite la France !
Les gouvernements ne sont QUE des centres de collectes de revenus pour le FMI (et autres) qui DETIENT "votre" bien par conséquent, le leur et, même votre corps (acte de naissance) et ils les reprendront bientôt (ils mettront LEUR corps en esclavage) et votre bien à leur nom pour défaut de paiement "d'impôts". Pourquoi travailler quand on peut faire ce qu'on veut? Planter, pêcher, troc, comme la Chine avec l'Iran: pétrole contre bouffe! Pourquoi aller ++ vite que le temps? Pouquoi vouloir quelque chose qui n'existe pas : l'argent? Tout ce que vous pouvez obtenir avec n'est pas à vous mais à la Banque! Pourquoi se prendre la tête pour se nourrir (concurrence) alors qu'avec de la coopération, on peut faire mieux? Avant, nos tupuna se parlaient beaucoup pour assoir LEUR AUTORITE. Rien n'était écrit tout avec la parole ("t'as ma parole je te jure c'est vrai...") et ils ont vécu TRES TRES longtemps. Maintenant, il faut plein de bout de papier même pour réclamer ce qui nous revient de DROIT : NOS TERRES et, pas celles de la France qui en ++ faut payé avec une monnaie fict...

18.Posté par Timmy le 17/02/2012 08:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme toutes choses, il y a des pour et des contre à la départementalisation du fenua. Si on se donne la peine de bien analyser le tout, de comparer les situations que nous avons aujourd'hui avec l'autonomie, a celles que l'on aurait si on etait un département....Alors là les enfants, y a pas photo ! Vive la départementalisation !

17.Posté par eric le 16/02/2012 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

d'accord avec soyons serieux, pas sur en plus qu'une perte de souveraieneté soit accepté par les polynésiens

1 2
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Janvier 2021 - 05:00 Rentrée scolaire : L'absentéisme recule à 12%

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus