Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Déluge de grêle à Brisbane



BRISBANE, vendredi 28 novembre 2014 (Flash d’Océanie) – Les autorités et services d’urgence de Brisbane et de ses environs, sur la côte Nord-est de l’Australie, tentent depuis jeudi d’évaluer les énormes dégâts causés par le passage d’une tempête qui a ravagé toute la région, jeudi 27 novembre 2014.
Ce phénomène météorologique a été caractérisé par des vents très puissants, approchant les 150 kilomètres heure, des éclairs, de fortes pluies et des chutes de grêlons dont certains atteignaient la taille de balles de tennis.

Des dégâts importants ont été constatés sur les maisons d’habitation et les bâtiments publics, avec des toits arrachés, des trous et des bris de glace causés par la chute de ces gros projectiles.
Sur le petit aérodrome d’Archerfield (à une douzaine de kilomètres de Brisbane), plusieurs petits avions ont été retournés.
Une douzaine d’écoles ont aussi dû être fermées.
Les autorités ont signalé près d’une quarantaine de blessés légers.
Plusieurs quartiers de la ville et de ses environs ont été pour certains inondés, pour d’autres privés d’électricité, touchant dans un premier temps quelque 90.000 foyers.

Les réseaux de transport en communs, aussi bien routiers que ferroviaires, ont été largement paralysés dans la soirée de jeudi.
Depuis, les réseaux sont en cours de rétablissement progressif et les opérations de nettoyage et de déblaiement des débris (y compris de nombreux arbres abattus et tombés sur les routes) se poursuivaient toujours vendredi, avec un appui de quelque deux cent militaires, envoyés sur zone.
Selon le gouvernement de l’État du Queensland, la facture de cette tempête pourrait d’ores et déjà dépasser la centaine de millions de dollars australiens.

Selon les services fédéraux de la météorologie, il s’agirait du plus sévère phénomène ayant touché cette région au cours des dix dernières années.
Certains résidents, après le passage de ce phénomène, ont décrit des paysages ressemblant à des « zones de guerre ».
« Cet orage de grêle, les grêlons, c’était comme des balles qui sifflaient à grande vitesse (…) Et le bruit, comme celui d’un train de marchandises venant droit sur vous, qui grondait », a confié John Arthur, résident de Hawthorne (Est de Brisbane) à la radio nationale publique ABC.

pad

Rédigé par PAD le Vendredi 28 Novembre 2014 à 05:34 | Lu 398 fois






1.Posté par Jacques Fabry le 29/11/2014 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui nous arrive: http://www.eauseccours.com/article-les-nuages-du-changement-climatique-en-questions-121418744.html

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués