Tahiti Infos

Déconfinement "progressif et réversible"


Tahiti, le 16 septembre 2021 – Le haut-commissaire et le président du Pays ont annoncé jeudi un déconfinement “progressif et réversible” à compter de lundi 20 septembre. Le confinement en semaine est levé et allégé le week-end dans l'archipel de la Société, mais le couvre-feu reste en vigueur.
 
Le haut-commissaire Dominique Sorain et le président Édouard Fritch ont tenu jeudi une nouvelle allocution commune à la résidence du représentant de l'État pour annoncer un déconfinement “progressif et réversible” compte-tenu de la relative amélioration de la situation sanitaire en Polynésie française. Les deux hommes ont salué les efforts faits jusqu'ici par la population, le haut-commissaire affirmant constater que les mesures de confinement étaient désormais “bien respectées”.
 
Concrètement, la principale annonce porte sur la levée du confinement en semaine dans l'archipel de la Société et du confinement les week-ends dans les archipels des Tuamotu-Gambier. Le confinement le week-end est en revanche maintenu en version allégée dans les îles du Vent et îles Sous-le-Vent. Il ne démarrera plus qu'à partir du samedi après-midi à 14 heures. Les écoles, restaurants et commerces non essentiels vont donc pouvoir rouvrir, mais le reste des mesures restrictives –et notamment le couvre-feu de 20 heures à 4 heures du matin– est maintenu en place (voir encadré).
 
Pas tirés d'affaire
 
Un relâchement qui ne doit néanmoins pas faire oublier la situation sanitaire toujours alarmante au fenua. Avec 217 hospitalisations de cas Covid dont 50 en réanimation, l'épidémie est certes loin du pic des 426 hospitalisations du 31 août dernier, mais elle continue de solliciter les soignants et de saturer le service de réanimation de l'hôpital de Taaone. A ce propos, le Pays a décidé l'envoi exceptionnel d'une dizaine de patients en réanimation vers la métropole pour soulager les moyens hospitaliers au fenua.
 
Trop de décès sont encore constatés. Les cas actifs restent nombreux, notamment aux îles Sous-le-Vent. Les consultations chez les médecins traitants ont diminué, le taux d'incidence a baissé mais reste au dessus du seuil d'alerte. Enfin, de nouveaux renforts de soignants porteront vendredi de 232 à plus de 300 la réserve sanitaire nationale mobilisée au fenua pour gérer l'épidémie. “Nous ne sommes toujours pas tirés d'affaire”, a tenu à souligner le haut-commissaire.
 
“Attitude intolérable”
 
Les deux représentant de l'État et du Pays ont également fortement insisté jeudi sur les récents commentaires sur les réseaux sociaux ou les propos tenus par le maire de Paea, Tony Géros, remettant en cause le travail des soignants. “Ces attitudes ne sont pas tolérables”, a tonné le haut-commissaire, annonçant que des plaintes avaient été déposées et que des investigations étaient en cours. “Certains se sont révoltés. Quelque part, je comprends”, a réagi de son côté Édouard Fritch. “Mais il y a pire. C'est la division et la haine. Alors que je crois que nous avons tous un souci commun. Celui de nous protéger ceux que l'on aime.”
 
Les autorités ont également insisté une nouvelle fois sur l'importance de la vaccination et taclé les déclarations récentes du président de l'assemblée, Gaston Tong Sang. “Le doute, l'indécision par rapport à la vaccination font des ravages”, a indiqué le haut-commissaire. D'autant que malgré l'accalmie qui se dessine dans la situation sanitaire liée à cette seconde vague du Delta, les autorités rappellent que la vaccination reste l'arme la plus efficace pour lutter contre de futures vagues épidémiques au fenua. “Le Covid-19 et ses variants n'ont pas fini de nous surprendre”, a mis en garde Édouard Fritch.
 

​Le détail des mesures du 20 au 27 septembre

  • Les allègements 
Durant la première phase de dé-confinement progressif, à compter de ce lundi 20 septembre et jusqu'au lundi 27 septembre, la différence majeure concerne la levée du confinement en semaine aux îles du Vent et aux îles Sous-le-Vent et la levée du confinement le week-end dans les 30 îles des Australes et Tuamotu-Gambier concernées. En outre, dans l'archipel de la Société, le confinement le week-end sera également allégé puisqu'il débutera désormais à 14 heures le samedi après-midi.
 
Les autorités ont également annoncé la réouverture des écoles et établissements scolaires. Les magasins et commerces non-essentiels pourront ouvrir en semaine et le samedi matin. Les restaurants pourront également ouvrir, hors couvre-feu, dans le respect du protocole sanitaire appliqué au secteur.
 
Les croisières seront autorisées individuellement à reprendre leur activité, sous réserve de la vaccination complète du personnel de bord et des passagers, et sous réserve de l'accord des maires des îles visitées. Les activités de charter nautique et de plaisance pourront également reprendre.
 
  • Les restrictions maintenues :
 
Le couvre-feu de 20 heures à 4 heures du matin sur l'ensemble de la Polynésie française est maintenu. L'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes reste en vigueur, tout comme la fermeture des cinémas, musées et salles d'exposition et les manifestations festives, culturelles et sportives –notamment les compétitions sportives– demeurent interdites.
 
Enfin, le dispositif de pass vaccinal inter-îles (certificat de vaccination ou motif impérieux et test négatif) reste également en vigueur pour les déplacements dans l'archipel des îles Sous-le-Vent.
 

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 16 Septembre 2021 à 13:14 | Lu 10315 fois