Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Décès lors d'un stage de survie: Un Polynésien en détention provisoire



L'œnanthe safranée est une plante de même famille que la ciguë.
L'œnanthe safranée est une plante de même famille que la ciguë.
Tahiti, le 17 août 2020 - Un jeune homme est décédé le 11 août dernier, trois jours après avoir été intoxiqué en mangeant une plante sauvage, lors d’un stage de survie en Bretagne. L’organisateur du stage, un ancien militaire polynésien, a été placé en détention provisoire le 14 août. Il est poursuivi pour homicide involontaire, blessures involontaires, faux et usage de faux et détention illégale d’armes.


Un jeune homme de 26 ans a trouvé la mort le 11 août dernier après avoir ingéré une plante toxique lors d'un stage de survie en forêt à Kervignac dans le Morbihan, en Bretagne, apprend-on auprès de nos collègues du Parisien. L’organisateur du stage, John Malardé, 48 ans, originaire de Polynésie, est un ancien militaire membre des forces spéciales. Il est poursuivi pour homicide involontaire, blessures involontaires, faux et usage de faux et détention illégale d’armes.

Le drame s'est déroulé le samedi 8 août lors d'un stage de survie de 72 heures, organisé par la société Aïto Survivor. Un jeune homme a été pris de violents malaises et vomissements, ainsi que sept autres participants, sur les douze personnes que comptait ce stage de survie. Ces huit personnes intoxiquées ont dû être hospitalisées à Lorient. Si les autres participants n'ont pas eu de graves séquelles, le jeune homme est tombé dans le coma et est décédé le 11 août dernier.
Les premières investigations montrent que l’intoxication est due à la consommation d’une préparation à base de plantes incorrectement identifiées comme des carottes sauvages « alors qu’il s’agissait d’œnanthe safranée, plante de même famille que la ciguë dont la consommation peut être mortelle même à faible dose », selon le Parquet de Lorient.

L’enquête a démontré que John Malardé « avait laissé les stagiaires consommer le végétal incriminé sans vérifier son innocuité alors même que ce produit lui avait été dûment présenté. »
John Malardé organisait des stages de survie depuis 2015. Il a été placé en détention provisoire.

Rédigé par Pauline Stasi le Lundi 17 Août 2020 à 15:30 | Lu 7613 fois

Tags : SURVIE





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus