Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Décembre 2018 dans le rétro : le sacre de Vaimalama Chaves à Miss France



Chers lectrices, chers lecteurs,
Avant de se lancer vers une nouvelle année, Tahiti Infos profite de la trêve des confiseurs pour faire le point sur celle qui vient de s’écouler. Posons nous quelques jours sur les événements qui ont marqué notre quotidien durant cette année 2018.

La Polynésie française a été marquée en décembre par le sacre de Vaimalama Chaves lors de l'élection de Miss France 2019. 
 

3 décembre : Affaire Radio Tefana : le parquet clame son indépendance

Lors d’une conférence de presse le procureur de la République, Hervé Leroy, a abordé l’affaire dite "Radio Tefana" en indiquant que le parquet n’avait reçu "aucune instruction" quant au calendrier de l’enquête. Peu avant les explications du procureur sur cette affaire, le Tavini avait réagi à la garde à vue d’Oscar Temaru en accusant l’Etat français d’en être l'instigateur. Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le parti indépendantiste a affirmé qu’il est "flagrant que l’Etat français entreprend d’assassiner politiquement M. Oscar Temaru". Le parti souverainiste met en doute l’indépendance de la justice et pointe ce qu’il estime "les manœuvres de l’Etat français" contre son leader. Pour rappel Le 29 novembre dernier, Oscar Temaru, Heinui Lecaill et Victor Maamatuaiahutapu ont été placés en garde à vue dans les locaux de la Section de recherches (SR) dans le cadre de l’affaire dite "radio Tefana", plus de quatre ans après l'ouverture d'une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics et prise illégale d'intérêts. Selon le procureur de la République, "leurs auditions ont eu pour objet de déterminer les conditions et les motifs qui ont présidé à l’attribution de subventions communales conséquentes et à la mise à disposition d’employés municipaux : 7 puis 2 sur la période 2009-2017 étant observé que le montant de ces subventions fut de 110,66 millions de francs de 2010 à 2013 et 81,85 millions de francs de 2014 à 2017 et que la masse salariale pesant sur la commune fut de 80 713 569 francs concernant 7 employés municipaux détachés à la radio de 2009 à mai 2017 et de 72 944 670 francs d’octobre 2009 à mai 2017 pour 2 employés municipaux sédentarisés à la radio après la réintégration en février 2010 de 5 autres agents dans les services municipaux".

20 décembre :Les ambitions de Frederick Grey pour le fenua

Dans un entretien accordé à Tahiti Infos, Frederick Grey, président du groupe Grey Investment, fait le point sur ses investissements en Polynésie française et sur la stratégie de développement du groupe à travers tout le Pacifique.

Depuis 2012 le Grey Investment Group, dirigé par l'homme d'affaire samoan Frederick Grey, a acheté six hôtels en Polynésie : le Méridien Tahiti, le Ia Ora de Moorea, le Sofitel Marara et le Sofitel Private Island à Bora Bora, le Manava Beach Resort Moorea et le Hawaiki Nui de Raiatea. L'intéressé indique ainsi que son groupe a investi près de 40 millions de dollars US en cash (4,2 milliards de francs) en Polynésie française. Frederick Grey explique également qu'il ne serait pas contre l'acquisition de nouveau complexe hôtelier au fenua, en prenant soin d'expliquer que, "ça dépendra de l'Autorité de la concurrence, parce que pour l'instant elle dit que le groupe est trop gros avec nos six hôtels et Tahiti Nui Travel. Mais ça nous convient, elle a parfaitement le droit de nous encadrer pour s'assurer qu'il n'y aura pas de monopole en Polynésie."  L'homme d'affaire, également retenu comme l'un des investisseurs dans le projet du Village Tahitien, n'exclut pas également d'investir de l'argent dans d'autres industries. "Pour le moment, nous sommes focalisés sur les hôtels en Polynésie, nous avons une telle base d'actifs ici... Mais si des opportunités apparaissaient pour, disons, des casinos, nous serions très intéressés", a-t-il affirmé. Les casinos, les magasins de luxe, des duty free permettraient selon lui "d'attirer davantage de touriste haut de gamme, en particulier chinois." Affaire à suivre.

24 décembre : Vaimalama Chaves, Miss France 2019, célébrée à son retour au fenua

Les Polynésiens se sont déplacés en masse pour voir Vaimalama Chaves, Miss France 2019, et immortaliser cet instant qui était attendu depuis 20 ans. "Si j'ai pu ramener la couronne, c'est grâce à votre soutien", a souligné notre reine de beauté.

Vaimalama Chaves a remercié les Polynésiens pour leur soutien. Le jour de l'élection de Miss France, pas moins de 150 000 SMS ont en effet été envoyés depuis le fenua pour voter pour Miss Tahiti. Les Polynésiens ont encore rfépondu samedi à l’appel de Vaimalama.
Le public était nombreux de chaque côté de l’avenue Pouvana’a a O’opa pour admirer Miss France 2019, qui a défilé sur un char fleuri. Vaimalama Chaves a tenté de répondre par un sourire ou un coucou de la main à toutes les sollicitations.
Dans les jardins de Paofai, le public a noirci les pelouses. Smartphones et appareils photos à la main, chacun a essayé d’immortaliser ce moment, attendu depuis 20 ans, depuis l’élection de Mareva Galanter comme Miss France.  Les Polynésiens et le comité Miss France pensent déjà au prochain défi que pourra tenter de relever Vaimalama Chaves : le concours de Miss Monde ou Miss Univers. "Elle a des qualités proches de Miss Monde", souligne Sylvie Tellier, directrice du comité Miss France. Mareva Georges, Miss France 1991, a déjà annoncé qu'elle serait aux côtés de Vaimalama pour relever ce prochain défi. Mais samedi, elle a aussi appelé les Polynésiens à continuer à soutenir Miss Tahiti et à lui envoyer des messages via les réseaux sociaux. "La difficulté qu'elle aura à affronter en 2019 sera d'être à Paris peut-être des fois toute seule", met en avant Mareva Georges.  "Cela ne sera pas évident. Il faudra qu'elle se fasse quelques amis. Je lui ai donné quelques contacts de Polynésiens qui sont là-bas pour qu'elle ne se sente pas seule."
Les rêves les plus fous sont permis et beaucoup de Polynésiens commencent déjà à rêver. "Mon père me disait toujours quand j'étais petite "Never give up" (N’abandonne jamais)." Aujourd'hui, Vaimalama est la preuve qu'on peut arriver à tout quand on veut.

Les dates

1er décembre  : Les passionnés de car audio se sont retrouvés pour un tour de l'île de Tahiti. Ces amoureux du gros son tirent aujourd'hui la sonnette d'alarme afin que les autorités publiques puissent reconnaitre leur passion.

4 décembre : Wilfried Atapo, plus connu au fenua sous le nom de DJ Fred, de nouveau au cœur d'une affaire de corruption de mineur, après une première condamnation en 2015 pour les mêmes faits. 

6 décembre : Gaston Flosse mise en examen pour "complicité de tentative d'escroquerie au jugement" dans le cadre de l'affaire de l'hôtel du Ranelagh. Son fils Réginald a quant lui été mise en examen pour "tentative d'escroquerie, faux et usage de faux."

7 décembre : Angélo Frébault rejoint les rangs du Tapura Huiraatira, et apporte ainsi une 40ème voix à la majorité rouge.

10 décembre : Edouard Fritch propose d'interdire l'alcool partout le dimanche et les jours fériés. 

13 décembre  : Le parc Aorai Tinihau de Pirae officiellement ouvert au public. Sur les deux hectares d'espace arboré une aire de jeux, du matériel de sport et des terrains de beach soccer et de beach volley. 

14 décembre : Le Port autonome de Papeete prépare sa mue. Elargissement de la passe de Papeete, allongement du quai des cargos ou extension du port vers l'est sont autant de projets envisagés. 

15 décembre : Vaimalama Chaves, Miss Tahiti 2018, est élue Miss France 2019 à Lille.

18 décembre : Le haut débit accessible dès 6 100 francs aux Tuamotu et aux Marquises grâce à la mise en service du câble sous-marin Natitua. 

21 décembre : La chambre territoriale des comptes publie son rapport sur la gestion de la commune de Papara depuis 2012. La CTC met en garde contre "le regain de certaines dépenses de bouche et de voyage ainsi que la résurgence de pratiques irrégulières" en 2016 et 2017.

24 décembre : Le projet du Bounty Hotel, un immeuble de 17 étages au cœur de Papeete. Marcel Taib, promoteur immobilier, a dans ses tiroirs un projet de construction d'un immeuble de 48 mètres de haut sur l'avenue Prince Hinoi. 

La phrase du mois

« On a régulièrement à subir des provocations et des insultes, de la part des élèves. Mais jamais il n'y avait eu un tel passage à l'acte » : Un enseignant du lycée de Taravao au sujet de l'élève qui avait frappé un professeur de l'établissement.

L'actu en image

Les litchis trésor rouge de Tubuai. Chaque fin d’année, ce sont des tonnes de litchis qui sont expédiés sur Tahiti. Pour les agriculteurs, le travail démarre au mois de mars pour une récolte à partir de mi-novembre, voire mi-décembre.

Le chiffre du mois

167,4 milliards  : Le budget général de la Polynésie française sera en 2019 de 167,4 milliards de francs, dont 130,4 milliards de recettes de fonctionnement et 37 milliards de recettes d'investissement. Il a été adopté le 6 décembre à l'APF. 

Le dessin de Munoz


Rédigé par Na M le Vendredi 4 Janvier 2019 à 05:00 | Lu 565 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués