Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



De Bora Bora à Nuutania



Tahiti, le 22 juillet 2021 - Elle conduisait sans permis, sous alcool et sous paka à Bora Bora depuis  la fin du mois de juin. Les habitants de l’île s’inquiétaient du comportement de madame au volant.  La femme de 52 ans était jugé jeudi après-midi en comparution immédiate à Papeete.
 
 
Elle conduisait sans permis, sous alcool et sous paka à Bora Bora depuis plusieurs semaines. Et les muto’i de l’île étaient souvent appelés par les habitants, inquiets du comportement de cette chauffarde. Cette mère de famille et jeune grand-mère de 52 ans était jugé jeudi après-midi en comparution immédiate à Papeete pour ces mêmes faits. Loin d’en être à son premier coup, son casier judiciaire comporte déjà sept condamnations dont quelques-unes pour des délits routiers.
 
Elle n’avait pas pour habitude de se présenter aux audiences et des peines fermes ont déjà été prononcées à son encontre. En plus de tout cela, elle était actuellement placée sous contrôle judiciaire car mise en cause pour complicité d’agression sexuelle sur sa propre fille.
 
Deux litres de rhum avant la route
 
Cette femme n’a plus de permis depuis des années. Elle avait pourtant acheté une voiture en leasing au mois d’avril. "J’en avais besoin pour faire les courses", s’explique celle qui gère un snack dans cette île des Raromatai.
 
Il faut dire que son activité marche plutôt bien, générant de 60 000 à 70 000 Fcfp par jour, mais elle avait du mal à gérer ses finances en raison d’une forte consommation d’alcool. "Cela doit coûter cher d’acheter autant de bouteilles", commente à ce sujet la présidente du tribunal. Le compagnon de cette femme parlait d’une consommation de plus de 2 litres de rhum avant de prendre le volant, une fois lors d’une soirée en juin. Quelques jours plus tard, un rapport des mūto’i de Bora-Bora faisait état d’un nombre inconsidérable de passagers dans le véhicule de la femme, dont sa petite-fille qui n’est pas attachée.
 
"Lorsqu’elle est finalement interpellée, un mois après les premiers agissements, elle est dépistée positive au cannabis et à l’alcool. Son taux d’alcool a été mesuré à 2,2 grammes, trois fois la limite délictuelle", déclare le procureur. Deux ans de prison dont un ferme sont requis à l’encontre de la femme.  Pour son avocate, "il existe bien une réelle problématique de madame avec l’alcool qui est tentée de suivre son mari dans ses addictions". La défense ajoute que "si elle est la seule à signer la croix bleue, elle va continuer dans le mauvais chemin."
La femme est  condamnée par le tribunal à un an de prison ferme avec mandat de dépôt. Elle part directement en détention, et interdiction lui est faite de conduire tout véhicule terrestre à moteur pour une durée cinq ans.

 

Rédigé par Valentin Guelet le Jeudi 22 Juillet 2021 à 19:08 | Lu 6892 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Septembre 2021 - 19:40 ​Comment s'organise la rentrée

Vendredi 17 Septembre 2021 - 18:32 L’OPH affiche 14 milliards de projets

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus