Tahiti Infos

Dans l'eau de Temae pour apprendre et s'amuser


Moorea, le 6 juillet 2021 - La deuxième édition du projet Sport/Santé est organisée cette semaine en faveur des enfants des quartiers prioritaires de l’île. L’objectif pour le club de Moorea Natation Secourisme, initiateur du projet, est de leur faire bénéficier des activités telles que la natation, le va’a ou l’apprentissage du sauvetage aquatique, le tout en s'amusant.
 
Le club Moorea Natation Secourisme, en partenariat avec la commune de Moorea-Maiao et le contrat de ville, organise depuis lundi et jusqu’à vendredi la deuxième édition du Projet Sport/Santé à la plage publique de Temae. Celui-ci comprend des activités comme la natation, le va’a et le secourisme en faveur de 24 enfants issus des quartiers prioritaires de Moorea. Les enfants âgés de 4 à 7 ans bénéficient des cours de natation tandis que ceux de 8 à 14 ans s’adonnent à des activités de natation, de la préparation physique, du va’a, du secourisme ainsi qu’à des jeux aquatiques. "L’objectif premier est d’offrir un stage qui soit sportif, ludique et formateur à tous ces jeunes en difficulté et qui sont à l’écart", explique Alain Xiberas, le président du club, avant d’ajouter que "leur faire faire du sport, les faire bouger, leur apprendre des gestes de citoyenneté" est aussi le but du projet.
 
Ce dernier a aussi estimé important d’inclure, pour la deuxième édition de ce stage, des cours de secourisme dans son programme malgré le jeune âge des stagiaires. Les enfants "sont des éponges à informations à cet âge-là. Ils apprennent très bien et ça leur plait. Lorsqu’ils seront grands, ils seront capables de reproduire les gestes appris ici sans aucun problème, encore mieux que certains adultes, parce qu’ils les auront assimilés très tôt", insiste Alain Xiberas.

D’autres stages en prévision autour de l’île

Outre le secourisme, la deuxième nouveauté pour ces jeunes chanceux est l’opportunité d’apprendre à faire du va’a. "On a intégré le va’a parce que ce sont deux sports complémentaires (avec la natation, NDLR) au niveau physique, des valeurs et de l’ouverture sur la nature", précise le président de Moorea Natation Secourisme avant de préciser que "quand on dit aux enfants d’aller chercher la pression avec la rame, c’est exactement la même chose quand on leur dit d’aller chercher la pression avec le bras : le fait de glisser sur l’eau, de gérer les éléments… Cela va de pair, surtout pour ceux qui veulent ramer plus tard. Il faut qu’il soit en excellente condition physique et surtout un bon nageur."
 
Après cette deuxième édition, la municipalité, en accord avec le club de natation, prévoit d’organiser pour les prochaines vacances le même stage dans différents districts pour que d’autres enfants qui n’ont pas de moyen de transport puissent en bénéficier.

Rédigé par Toatane Rurua le Mardi 6 Juillet 2021 à 15:32 | Lu 689 fois