Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Cyril Boiron assigne Lucie Tiffenat au tribunal



Tahiti, le 26 janvier 2021 - La secrétaire générale de la confédération syndicale Otahi, Lucie Tiffenat, et sa déléguée syndicale à la Banque de Tahiti, Heifara Bertho, sont convoquées devant le tribunal correctionnel, ce mardi, dans le cadre d’une procédure sur citation directe engagée par Cyril Boiron pour diffamation.

La secrétaire générale de la confédération syndicale Otahi, Lucie Tiffenat, et sa déléguée syndicale à la Banque de Tahiti, Heifara Bertho, sont convoquées "en qualité de prévenues" devant le tribunal correctionnel, ce mardi. Cette comparution intervient dans le cadre d’une procédure sur citation directe suite à une plainte pour diffamation déposée par Cyril Boiron, le président de l’association de lutte contre la souffrance et le harcèlement au travail, également délégué syndical A Tia i Mua à la Banque de Tahiti.

Le 30 octobre dernier, alors que Cyril Boiron venait d’annoncer quelques jours plus tôt son intention de créer une association pour la défense des victimes de harcèlement sur leur lieu de travail, la secrétaire générale de Otahi avait "regretté" que ce projet soit porté par quelqu’un faisant lui-même l'objet d'un signalement pour harcèlement auprès de la direction de la Banque de Tahiti ainsi qu'à l'inspection du travail. En cause des faits de harcèlement dont aurait été victime Heifara Bertho de la part de Cyril Boiron : "faire du mal et venir faire croire à tout le monde qu'on est le chevalier blanc ?", avait-elle souligné, dubitative. "Je n'admettrais pas qu'un de mes représentants puisse faire cela (...). Je renverrais son mandat syndical sur le champ", avait-elle aussi lancé à l’adresse de A Tia i Mua à propos de son délégué syndical à la Banque de Tahiti.

S’il balaye la réalité de ces faits supposés de harcèlement, pour l'avocat de Cyril Boiron, "une telle diffamation le décrédibilise autant qu'elle nuit à son image".

Aujourd’hui, la secrétaire générale de Otahi Lucie Tiffenat se dit surprise par cette convocation devant le tribunal correctionnel. Car concernant les faits de harcèlement imputés à Cyril Boiron, elle souhaite rappeler que l’affaire a été réglée suite à une conciliation à l’inspection du travail. C’est en raison de cette entente amiable qu’aucune plainte pour harcèlement n’a été déposée à l’encontre de ce dernier, en dépit de la réalité de ces faits. La médiation a eu lieu le 12 septembre dernier : "On attendait un protocole d'accords et pour toute réponse nous avons reçu une citation à comparaître pour diffamation."

Lucie Tiffenat déplore que, dans ce dossier, tout parte d’un manque de loyauté entre syndicalistes : "Pour nous, l'affaire devait en rester là car ce n'est pas la peine d'aller en public laver le linge sale des syndicats". Elle regrette aussi qu'au bout de 35 ans de syndicalisme "on porte plainte contre ma personne pour diffamation. Ben c'est triste". La secrétaire générale de Otahi compte bien se défendre car elle "estime ne pas avoir dit des bêtises. Je n'ai pas l'habitude de dire des bêtises". 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Mardi 26 Janvier 2021 à 08:12 | Lu 3419 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 8 Mai 2021 - 17:16 ​La vaccination bat son plein à Hiva Oa

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus