Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Cyclisme – Championnat d'Outre-mer : Retour sur une 2e place historique


La fédération tahitienne de cyclisme a convié les médias jeudi pour marquer le coup : La Polynésie française, à travers Taruia Krainer, a obtenu une superbe deuxième place au Championnat des Outre-mer qui vient de se dérouler à Saint Martin, juste avant le passage du cyclone. Interview de Klint Vernaudon, vice-président de la fédération et directeur sportif de la délégation.


La fédération tahitienne de cyclisme a voulu féliciter les coureurs
La fédération tahitienne de cyclisme a voulu féliciter les coureurs
La délégation tahitienne est revenue de Saint Martin avec la deuxième place du Championnat des Outremers grâce à Taruia Krainer mais aussi grâce à la cohésion de l’équipe. La fédération tahitienne de cyclisme, présidée par Teva Bernardino, a voulu marquer le coup avec un cocktail jeudi soir, même si Taruia Krainer, qui réside en métropole, n’était pas là.
 
C’était également l’occasion de dire au revoir et merci à Ariitea Bernardino, le cadre technique fédéral, qui est appelé vers de nouvelles fonctions au ministère des sports et qui est remplacé par Cédric Clair fraichement arrivé de métropole. Il y a notamment dans les tuyaux le projet de circuit de BMX à Arue, à Fei-Pi, qui devrait intéresser notre jeunesse.
 
Le BMX, discipline olympique, existe déjà en Polynésie française à travers la pratique du « freestyle », nul doute que la version « race » puisse faire des émules en vue, pourquoi pas, d’une participation aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. SB

Clint Vernaudon, vice-président de la fédération
Clint Vernaudon, vice-président de la fédération
Parole à Klint Vernaudon
 
Quelques mots de présentation ?
 
« Je suis vice président de la fédération tahitienne de cyclisme en charge des relations internationales. J’ai participé en tant que directeur sportif de la délégation qui est partie dernièrement au Championnat des Outremers à Saint Martin. »
 
Ton parcours ?
 
« Je suis tombé dans le vélo il y a une vingtaine d’années. J’avais des oncles et des cousins qui faisaient beaucoup de vélo, j’ai voulu m’y mettre. On est pas beaucoup de Polynésiens à avoir été champions de Polynésie deux fois d’affilée. Le vélo pour moi c’est une passion. Après avoir arrêté ma « carrière » sur route, je me suis mis dans l’exécutif et dans le bureau de la fédération. Cela fait plusieurs années que j’occupe le poste de vice-président. »
 
Excellent résultat au championnat des Outremers ?
 
« C’est la première fois qu’un Tahitien arrive deuxième au Championnat des Outremers. Il y a deux ans, Opeta Vernaudon terminait 6e. On est vraiment très contents, on espère dans deux ans, s’il le peut, qu’il puisse venir défendre cette deuxième place et pourquoi pas aller chercher la première, parce qu’à 8 secondes c’est quand même frustrant. Je pense que c’est possible. »
 
La crevaison lui a couté la victoire ?
 
« Non, je pense que ça c’est un fait de course, c’est plutôt dans le chrono individuel. Parmi les trois premiers, c’est le seul à ne pas avoir eu de moto ouvreuse, du coup dans les descentes, avec toutes les voitures qui montaient, il devait mettre les mains sur les freins, il devait ralentir aux ronds-points sans savoir où tourner, c’est là qu’il perd. Après, je ne sais pas s’il aurait pu défendre le maillot sur les trois jours. »
 
« L’équipe a fait du mieux qu’elle a pu. Je leur ai dit qu’on avait pas tous le même niveau, je leur ai demandé de donner le maximum de leurs possibilités pour aider Taruia au maximum en début de course, sachant qu’il court en métropole, de faire la course après lui. Deux-trois coureurs ont pu l’aider en fin de course, ceux qui ont donné un coup de main au début se sont sacrifiés et ont lâché. »
 
Quelques mots sur le projet de terrain de BMX ?
 
« C’est une discipline olympique, la fédération française est venue dernièrement et nous a dit que le gabarit du Polynésien est un gabarit qui est explosif. C’est ce qu’il faut pour avoir,  pourquoi pas, des Polynésiens aux prochains Jeux Olympiques. » Propos recueillis par SB

Rédigé par SB le Samedi 9 Septembre 2017 à 17:36 | Lu 1393 fois




Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti