Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Croissance économique 2015 en Océanie : la Banque Asiatique brosse un tableau mitigé



MANILLE, mercredi 25 mars 2015 (Flash d’Océanie) – La Banque Asiatique de Développement (ADB, basée à Manille, Philippines) a dressé mardi un tableau mitigé des perspectives de croissance économique concernant la zone Océanie insulaire, avec des États moteurs comme la Papouasie-Nouvelle-Guinée et Fidji, mais aussi d’autres qui, tout récemment frappés par des catastrophes naturelles, vont devoir accuser le coup pendant plusieurs années.

Pour les bons élèves de la région, les secteurs moteurs sont l’exploitation des ressources naturelles (pétrole, gaz naturel, minerais précieux), mais aussi le tourisme et les pêcheries.
En tête de ce classement, cette année, la Papouasie-Nouvelle-Guinée se trouve actuellement dans une phase d’entrée en production d’un énorme projet de gaz naturel piloté par le géant américain Exxon Mobil.
Le taux de croissance projeté pour ce pays est exceptionnel : aux alentours de 15 pour cent, selon les projections de l’ADB, dans son tour d’horizon économique de l’Asie et du Pacifique pour 2015.
Ce projet, selon les projections de l’ADB, doperait le taux de croissance de la Papouasie-Nouvelle-Guinée à 15 pour cent en 2015.
Pour le tourisme, le champion régional demeure Fidji (près de 700.000 visiteurs pour 2014), qui s’appuie sur une cinquième année consécutive de croissance.

D’autres pays de la région (îles Cook, Tonga et Samoa) sont aussi bien placés pour récolter les bénéfices de la bonne fréquentation de leur destination.
Selon la Banque Asiatique, les taux de croissance de ces pays devraient encore se renforcer courant 2015 et même jusqu’en 2016.
« D’une manière générale, 2015 peut être considérée comme une bonne année pour ces pays : le tourisme est robuste, tout comme les revenus de l’exploitation des pêches », a estimé l’économiste Chris Edmonds, responsable de la zone Océanie pour l’ADB.
En moyenne, du fait des bonnes performances de pays comme la Papouasie-Nouvelle-Guinée et Fidji, le taux moyen de croissance pour les îles du Pacifique a été évalué à 10,7 pour cent pour 2015.

Par contre, prenant en compte les derniers événements climatiques qui ont frappé plusieurs pays de la zone (Vanuatu, Kiribati, Nauru, îles Salomon et Tuvalu), les perspectives sont moins optimistes : l’impact de ces catastrophes, à commencer par le cyclone Pam qui a frappé Vanuatu le 13 mars 2015, se feront sentir longtemps.
Dans cet archipel, où le cyclone a frappé avec une force maximale de catégorie 5 sur l’échelle de Saffir-Simpson, les estimations des dégâts n’épargnent pas des secteurs comme le tourisme et l’agriculture, deux piliers de l’économie vanuatuane.
D’ores et déjà, depuis le passage dévastateur de Pam, les acteurs de la branche touristique de Vanuatu s’emploient à faire passer des messages à destination des marchés émetteurs.

Objectif : éviter le phénomène d’annulations, rassurer et souligner que de nombreuses destinations et hôtels n’ont pas souffert et sont par conséquent en mesure d’accueillir des touristes.


pad

Document ressource : le rapport de l’ADB : Perspectives de Développement en Asie pour 2015 (en Anglais)

http://www.adb.org/publications/asian-development-outlook-2015-financing-asias-future-growth

Rédigé par PAD le Mercredi 25 Mars 2015 à 15:38 | Lu 497 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués





















ranktrackr.net