Tahiti Infos

Création d’un traitement automatisé des données de santé


Tahiti, 13 avril 2022 - La Polynésie va se doter d'un traitement automatisé des données de santé pour que les professionnels de santé puissent partager les dossiers médicaux des patients. 

Partager le dossier médical d’un patient entre professionnels de santé apparait comme une évidence, tant sur le plan de la qualité et de la sécurité des soins (connaître l’histoire de la maladie, avoir accès à l’historique des soins), que sur le plan de l’efficience (éviter la répétition des actes et les examens redondants). 

Le conseil des ministres a entériné la création d’un traitement automatisé des données de santé entre le Centre hospitalier de la Polynésie française (CHPF) et la Direction de la santé. Le partage va permettre un suivi unique du parcours de soins, sans discontinuité, au mieux de l’intérêt des patients, tout en garantissant la protection et la confidentialité des données à caractère personnel les concernant.

Le partage des dossiers est limité dans un premier temps aux hôpitaux publics, avec la finalité exclusive d’améliorer la qualité de soins, seulement sur réseau privé, sans fourniture de service à un tiers, et dans l’environnement de très haute sécurité des systèmes d’information du CHPF. Dans un second temps, le dispositif devrait être étendu à l’ensemble des acteurs de la santé (hôpitaux, cliniques privées, intervenants libéraux, patients, etc.), au sein d’un espace numérique de santé de Polynésie française.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 13 Avril 2022 à 18:29 | Lu 1643 fois