Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Crazy Kamaka, voyage musical en Polynésie



PAPEETE, le 22 décembre 2016 - Popa’A signe un album de douze chansons d’electro-world polynésienne intitulé Crazy Kamaka. Pensé comme un voyage au fenua, il n’a pas véritablement de fil directeur, si ce n’est l’instrument fétiche de son auteur, le kamaka.

Alain Lievens-Demeyere, alias Popa’A, est plus connu pour ses musiques de publicités et son travail de production que pour son expressions libres et sa livraison d’albums. Avec Crazy Kamaka, il libère ses talents de compositeurs. Il s’exprime, "se fait plaisir", rassemble aussi car ils sont nombreux à vivre l’aventure avec lui. "Ce n’est pas un projet programmé, pensé depuis des années. C’est un voyage. J’espère que les gens, quand ils mettront le casque sur leurs oreilles, sentiront le fenua, où qu’ils soient. Même à l’autre bout de la terre."

Tahiti infos : Pouvez-vous nous décrire votre album ?
Popa’A : "Sachant que je suis Belge, que j’ai vécu 40 ans dans ce plat pays, que je suis ici depuis 17 ans, Crazy Kamaka est un mixe de tout ça, un mélange de plusieurs cultures musicales : pop, rock, danse… Quand je l’ai écrit je ne me suis fixé aucune directive. Il n’y a que deux points communs à toutes les chansons, le kamaka et la touche polynésienne."

Qu’entendez-vous par touche polynésienne ?
"Je pense aux sonorités, écoutez et vous comprendrez. Il y a du toere, des himene, de la flûte nasale, des chants… On ne peut pas se tromper."

Vous avez composé tous les titres ?
"Non, pas exactement, j’en ai écrit 8. Il y a deux DJs de Moorea, Vaki et Umiti, qui ont écrit deux morceaux. Je suis producteur de musique et ils sont passés au studio un jour pour que je les aide à masteriser des titres. J’ai beaucoup aimé, leur ai parlé de mon projet. Il ne manquait qu’une petite touche polynésienne qu’ils ont ajouté en proposant une nouvelle version."

Et les deux derniers ?
"Une drôle de rencontre. Nous avons accueilli un jour un jeune voyageur en coachsurfing, Antoine, il avait deux morceaux très intéressants. Ils sont sur l’album."

Vous avez vécu 40 ans en Belgique, qu’y faisiez-vous ?
"Je suis rentré très jeune dans le monde de la musique, à 18 ans. J’avais un groupe de rock français, Antirouille, et j’avais un producteur. Pour gagner de l’argent je me suis mis à écrire des chansons pour la publicité, c’est devenu mon métier. J’ai écrit pour des films, la radio… J’ai eu la chance de faire ce qu’on peut appeler un tube. Une pub, nationale à l’origine qui a été reprise en France puis a été diffusée à l’internationale. Cette pub met en avant l’un des spécialistes de la réparation et du remplacement de pare-brise. Un spécialiste qui remplace et répare…"

C’est ce qui vous a amené ici ?
"Non, cela c’est fait pendant l’installation ici, mais ce n’est pas le déclencheur. Disons qu’en Belgique, les gens sont très sympas, vraiment. Mais, quand on les fréquente à haute dose, avec le temps qu’il fait, mauvais, toujours gris, ce n’est pas tous les jours facile. J’étais très sensible à tout ça. Je cherchais du soleil. J’ai rencontré mon épouse, on a cherché une île. On est tombé sur Moorea qu’on est venu voir une fois. Puis on est revenu une nouvelle fois, définitivement. Cela fait 17 ans."

Une fois arrivé en Polynésie qu’avez-vous fait ?
"Ce que je savais faire. La même chose qu’en Belgique, j’ai écrit des musiques pour la pub. Comme en Belgique, j’ai fait aussi de la production parce que si tu restes confiné dans ton petit milieu, tu deviens dingue. J’ai notamment produit Henere, Léo Marais, Nina Joyeux, Eto…"

Et finalement vous avez fait un album…

"Oui, ce n’est pas le premier, mais le précédent est sorti il y a vraiment longtemps. J’avais un certain nombre de morceaux qui finalement allaient au-delà de ce qu’on attendait pour de la publicité."

Crazy Kamaka, voyage musical en Polynésie
Les auteurs, chanteurs, musiciens…

Alain Lievens-Demeyere : composition, kamaka, piano, claviers, arrangements, chant, guitare, bass
Vatea Le Gayic : Bass,
Fabrice Cima : sax
Steeve Gadd : batterie
Romain Royer : guitare électrique solo
Antoine Bayle (VSKron) : composition
Henri Hiro : auteur
Clément Pito : narrateur
Denis Gromaire et Vaki Gleizal : composition
Anaïse Merpaut : auteur, chœurs tahitiens
Sébastien Challou (Seb Fletchr) : auteur, sax soprano
Cenzo Poileux : chant lead
Drumdrops : batterie
Moana Kautai : haka et cris maohi
Bernard Berbille : Digeridoo



En savoir plus

Facebook : Popa'A. – Officiel
Facebook : Zik Prod Tahiti
L’album est en écoute sur Spotify et iTunes

Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 22 Décembre 2016 à 10:07 | Lu 1163 fois






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Septembre 2018 - 07:48 Les syndicalistes ne lâcheront rien

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués