Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Crash de l’hélicoptère dans la jungle papoue : les corps des trois victimes retrouvés



Crash de l’hélicoptère dans la jungle papoue : les corps des trois victimes retrouvés
PORT-MORESBY, vendredi 13 juillet 2012 (Flash d’Océanie) – Une semaine après la disparition d’un hélicoptère et de ses trois occupants, deux Australiens et un Néo-zélandais, dans une région montagneuse et luxuriante de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les recherches ont enfin porté leur fruit avec la découverte des restes des trois victimes.
Jeudi, des villageois participant aux recherches, dans la région de Mont Hagen, avaient d’abord retrouvé des fragments de matière plastique rapidement identifiés comme provenant d’un coffre embarqué à bord du Bell-06 disparu depuis le vendredi 6 juillet 2012.

La découverte de ces fragments avait ensuite permis de resserrer la superficie de recherches et de localiser la carcasse calcinée de l’appareil.
Les premiers indices laissent à penser que l’appareil s’est écrasé dans la jungle, ne laissant aucun survivant parmi les trois occupants : Emmett Fynn, 36 ans, mécanicien Australien, le pilote australien Russel Aitken, 42 ans et son copilote néo-zélandais, Antony Annan, 53 ans.

Tous trois étaient employés par la société Hevilift, qui exploite cet hélicoptère.
En milieu de semaine, les recherches s’étaient intensifiées avec un appui supplémentaire venu d’Australie : deux hélicoptères militaires Blackhawk, équipés de la dernière technologie en matière de détection dans des conditions difficiles, en l’occurrence la dense jungle papoue.
Ils sont équipés, entre autres, de magnétomètres pouvant servir à repérer une importante masse de métal constituée par un hélicoptère Bell-06 de ce type.

L’appareil a cessé de communiquer vendredi 6 juillet 2012, alors qu’il se trouvait dans une région montagneuse et luxuriante du pays, entre la province du Golfe et celle de l’Ouest des Hauts-Plateaux, proche de Mount Hagen, où se trouvent plusieurs sites d’exploitation pétrolière.
Dès les premiers jours des recherches, d’importants moyens avaient été mobilisés, impliquant notamment un avion des services australiens des secours en mer, équipés de moyens de détection, des appareils de l’armée papoue, ainsi que les populations des villages riverains.

La société Hevilift a évoqué des conditions de vol particulièrement difficiles, avec, au moment de la perte de contact avec l’appareil, un plafond nuageux extrêmement bas dans cette zone.
Hevilift déclare avoir perdu contact avec son appareil environ cinq minutes après son décollage d’un site de forage pétrolier, vendredi 6 juillet 2012, à 15h25 (locales, GMT+10).
L’appareil se dirigeait alors vers sa base de Mount Hagen pour y refaire un plein de carburant.

Rédigé par PAD le Vendredi 13 Juillet 2012 à 06:15 | Lu 844 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués