Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Covid-19: un "léger ralentissement" en France, peut-être lié aux couvre-feux



Paris, France | AFP | vendredi 13/11/2020 - La circulation du coronavirus en France connaît un "léger ralentissement", peut-être lié aux couvre-feux imposés dans certaines villes mi-octobre avant le confinement, selon l'agence sanitaire Santé publique France, qui appelle toutefois à la "prudence" en attendant la confirmation de ces tendances.

La semaine du 2 au 8 novembre "semble être marquée par un ralentissement de la circulation du SARS-CoV-2", même si "le niveau des indicateurs nationaux se maintient à un niveau très élevé", écrit l'agence sanitaire dans son point hebdomadaire publié jeudi soir.

Cette "légère baisse" concerne notamment le nombre de nouveaux cas confirmés, qui "diminue de 14% avec 286.972 nouveaux cas contre 333.371" la semaine précédente. Les admissions à l'hôpital, elles, continuent à augmenter (+14%, 19.940), mais à un rythme moins élevé.

Ce ralentissement est "plus marqué à ce stade dans les métropoles qui ont fait l'objet des premiers couvre-feux", a commenté Patrick Rolland, expert de Santé publique France (SpF), dans une conférence de presse en ligne vendredi.

C'est ce que semble montrer l'analyse des chiffres des 22 métropoles françaises réparties dans trois groupes: celles pour qui le couvre-feu a démarré le 17 octobre (dont Paris, Lyon ou Marseille), celles pour qui il a débuté le 24 (par exemple Nice) et celles qui n'en ont pas eu.

L'amélioration dans les métropoles qui n'étaient pas concernées par les premiers couvre-feux pourrait être liée à un "effet de résonance": même si leurs habitants n'étaient pas soumis à ces mesures, le fait qu'elles soient prises ailleurs a pu les inciter à modifier leurs propres comportements (par exemple, réduire leurs contacts). 

Ces hypothèses doivent être prises "avec une extrême prudence", car "il y a des facteurs concomitants" aux couvre-feux qui ont également "pu jouer", a nuancé Patrick Rolland, en mentionnant par exemple les vacances de la Toussaint (17 octobre - 2 novembre).

C'est pourquoi il faut attendre de voir si toutes ces tendances se confirment "à partir de la semaine prochaine", selon Patrick Rolland.

De même, "les effets de la mise en place du confinement (à partir du 30 octobre, ndlr) pourront être observés dans les prochaines semaines", souligne Santé publique France.

Malgré ces signes encourageants, les hospitalisations et les admissions en réanimation (+17%, 3.037 contre 2.605 la semaine d'avant) "poursuivent leur progression avec des niveaux proches de ceux des mois de mars et avril 2020", selon SpF.

Selon les chiffres quotidiens diffusés jeudi, le pic du mois d'avril en nombre d'hospitalisations a été dépassé, avec plus de 32.000. Et il est "trop tôt" pour dire quand le pic de la deuxième vague sera atteint, a jugé Daniel Lévy-Bruhl, de Santé publique France: "Par définition, le pic ne peut s'observer qu'une fois qu'il est dépassé".

le Vendredi 13 Novembre 2020 à 06:48 | Lu 157 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus