Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Course à pied - Cross scolaire : Bilan d'une manifestation importante


En fin de semaine dernière, la 28e édition du Cross scolaire a réuni environ 2700 élèves à l'hippodrome de Pirae. Pas moins de 16 catégories différentes étaient représentées. Nous avons pu faire le point sur cette manifestation importante avec Fabrice Balland, président de la confédération du sport scolaire qui chapeaute de nombreuses associations.


Les courses se sont enchainées
Les courses se sont enchainées
En fin de semaine dernière, la 28e édition du cross scolaire a réuni pas moins de 2700 participants à l’hippodrome de Pirae. Après diverses épreuves qualificatives, les huit meilleurs des seize catégories représentées étaient sélectionnés pour concourir. Cette journée sportive est le point d’orgue du calendrier annuel du sport scolaire qui regroupe de nombreuses associations au sein des divers établissements.
 
Au-delà de l’aspect sportif, de nombreux stands était proposés sur des thématiques diverses : santé, sport, sécurité, environnement…Cette journée sportive était proposée par la confédération du sport scolaire qui chapeaute toutes les associations du sport scolaire du premier degré, second degré, du privé, des CJA, du post-bac, du sport universitaire etc…le sport à l’école fait partie des enjeux importants de notre société. SB
les_classements.pdf LES CLASSEMENTS.pdf  (11.88 Ko)

Fabrice Ballant, prof d'EPS et président de la confédération du sport scolaire
Fabrice Ballant, prof d'EPS et président de la confédération du sport scolaire
Parole à Fabrice Balland, président de la confédération du sport scolaire :
 
Un succès en termes de participation ?
 
« Cette année, pour la 28e édition, on a effectivement un record avec pas loin de 2700 inscrits. C’est un immense événement et notre fierté, c’est de pouvoir rassembler des élèves qui proviennent du primaire public et privé, du secondaire public et privé, des collèges et des lycées, des CJA et des post-bacs, même si on peut encore progresser. On a également des élèves en provenance des cinq archipels, c’est vraiment un immense rassemblement. C’est la seule compétition scolaire de l’année qui rassemble des enfants qui ne se côtoient pas habituellement. C’est une grosse organisation, avec plus de deux cent officiels pour encadrer la course. Beaucoup d’enseignants et d’associations sont venus installer hier et viendront ranger ce soir. »
 
Le sport scolaire est un enjeu important voire crucial pour notre jeunesse ?
 
« Tout à fait. Cette année, encore plus que les années passées, il y a un objectif sportif puisque les huit meilleurs de chaque catégorie et de chaque établissement ont été sélectionnés lors de différents cross pour participer. On a donc les meilleurs coureurs de Polynésie en scolaire. Au-delà de ça, on essaye d’utiliser ce magnifique événement pour véhiculer des messages très importants au niveau des enjeux de société, notamment au niveau de la solidarité. »
 
« On a fait venir l’association SOS Villages d’enfants qui réinsère dans des familles d’accueil des fratries qui ont été séparées de leur famille. Il y a un volet santé que l’on essaye de mette en avant avec le collectif « Maitai Sport-santé » qui a animé un stand également. Toujours dans cette optique, on a un cadre technique de la fédération d’athlétisme qui vient sensibiliser nos jeunes à la marche nordique, Mr Thierry Tonnellier, que je remercie. »
 
« Nous avons aussi des messages par rapport à l’éco-citoyenneté avec l’association Fenua Ma qui est présente, tout comme l’association Nana Sac Plastique qui est là pour faire de la prévention auprès de nos élèves. L’aspect culturel n’est pas en reste puisque nous avons des élèves du collège de Tipaerui qui animent un orchestre de percussions traditionnelles qui animent les arrivées, les remises de prix, au son des pahu et toere. Il y a aussi le côté citoyenneté avec de la prévention par la direction de la sécurité publique (DSP) avec laquelle on est en partenariat… »
 
« C’est une grande fête. C’est un enjeu sociétal par rapport à tous les problèmes que l’on connaît, la sédentarité des enfants, leur inactivité, le fait qu’ils ne soient pas occupés sur leur temps libre et qu’ils aillent faire des bêtises en ville. C’est quelque chose qui nous tient à cœur, on essaye donc de les orienter vers une activité sportive, une pratique physique régulière qui va les aider à mieux se construire et à être des éco-citoyens modèles, pratiquant le sport d’une manière régulière une fois adultes. »

Seize catégories étaient représentées
Seize catégories étaient représentées
Quelques mots sur les courses ?
 
« Nous avons des courses de poussins jusqu’à sénior. Il y a seize catégories différentes. Tout est bien cadré au niveau du timing, les courses s’enchainent, les remises de podium aussi, à heures régulières. Il y a eu un énorme travail hier pour préparer le site avec des tentes, c’est bien ombragé. Le parcours est bien balisé avec des juges, des jeunes officiels, qu’ils soient élèves d’établissements, enseignants, qui sont répartis sur tout le parcours pour faire intervenir les secouristes en cas de souci. C’est le 28e cross, on commence à avoir de l’expérience donc je dirais que c’est une affaire qui est bien huilée. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Un grand merci à nos partenaires institutionnels, Ministère, Pays, la commune de Pirae…qui nous permettent chaque année de réaliser cet immense événement en termes de financement. Merci à tous nos partenaires privés également qui nous font des dons en moyens financiers ou en nature, que cela soit de l’eau, des fruits…de la mise à disposition de personnel, de matériel, de barrières… »
 
« C’est quelque chose d’énorme sur lequel on travaille depuis de nombreux mois. Enfin, j’aimerais dire merci à toutes nos associations du sport scolaire sans qui ce genre de manifestation ne serait pas possible. Nous avons l’USEP du premier degré, l’ASSEP du privé, l’UCS-CJA pour les CJA et l’USSP pour le second degré, ils font un travail formidable tout au long de l’année pour accueillir nos élèves sur un nombre important de manifestations. » Propos recueillis par SB

C'était le moment fort du calendrier du sport à l'école
C'était le moment fort du calendrier du sport à l'école

Nos enfants avaient le sourire
Nos enfants avaient le sourire

De la concurrence mais aussi de la camaraderie lors de cette matinée sportive
De la concurrence mais aussi de la camaraderie lors de cette matinée sportive

Les enfants ont pu attendre leur départ à l'ombre
Les enfants ont pu attendre leur départ à l'ombre

Rédigé par SB le Dimanche 9 Décembre 2018 à 10:00 | Lu 1030 fois




Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti


















ranktrackr.net