Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Coronavirus: les Néo-Zélandais remontés contre la hausse du prix du choux-fleur



Wellington, Nouvelle-Zélande | AFP | mercredi 31/03/2020 - Comme des milliards d'habitants de la planète, les Néo-zélandais ont vu leur vie bouleversée par la pandémie de coronavirus mais une chose les a mis tout particulièrement en colère: la flambée du prix du choux-fleur.

Les autorités néo-zélandaises, qui ont mis en place une surveillance de la hausse des prix liée à cette crise sanitaire mondiale, croulent sous les plaintes concernant ce modeste chou.
Alors que dans beaucoup de pays les prix des masques, des solutions hydro-alcooliques et même de l'alcool ou des cigarettes ont grimpé en flèche, c'est au rayon légumes que les commerçants néo-zélandais semblent tirer profit de la situation.
La Première ministre Jacinda Ardern a lancé lundi le service Price Watch, qui permet de surveiller l'évolution des prix à travers le pays. 
Depuis le premier jour de son entrée en service, il a reçu près d'un millier d'e-mails.
"La plainte la plus fréquente concernait ... le prix élevé du chou-fleur, quelques e-mails relevant qu'une pièce pouvait atteindre 13 dollars néo-zélandais (7 euros)", a-t-elle expliqué mercredi à la presse.
La Première ministre a précisé que les prix des masques, des solutions hydroalcooliques, du pain, de la viande et de l'ail ont également fait l'objet de plaintes.
"Je veux dire à la population que nous prenons ces plaintes très au sérieux", a souligné Jacinda Ardern.
Le site internet des statistiques en Nouvelle-Zélande permet de connaître l'évolution du prix du choux-fleur sur plus de dix ans. L'an dernier, il était vendu environ 4 dollars néo-zélandais (2,15 euros), un prix qui a depuis triplé.
Le propriétaire d'un supermarché de l'Ile du Nord, Sagar Patel, a déclaré avoir été interrogé sur la surprenante flambée du prix de ce produit saisonnier.
M. Patel a réfuté tout acte répréhensible, soulignant qu'il serait plus logique de pratiquer une politique de prix prohibitifs sur des produits représentant un plus fort volume de ventes.
"Nos ventes de choux-fleurs représentent moins de 0,01% de notre chiffre d'affaires hebdomadaire, pourquoi essayer de pratiquer des prix prohibitifs sur un article si insignifiant pour notre entreprise?", a-t-il dit, interrogé par le journal New Zealand Herald.

le Mercredi 1 Avril 2020 à 05:52 | Lu 921 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus