Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Coopération avec l’Océanie : le Japon fait le point



TOKYO, mardi 29 octobre 2013 (Flash d’Océanie) – Le gouvernement japonais a fait le point sur sa coopération avec les États insulaires d’Océanie, ce week-end, au cours d’une réunion organisée cette année à Tokyo, dans le cadre de la série des rencontres ministérielles « PALM » (Pacific Island Leaders Meeting).
Au cours de ces rencontres, organisées à la fois en mode session plénière (multilatéral) et en apartés bilatéraux, Tokyo, via son ministre des affaires étrangères Fumio Kishida et parfois de son Premier ministre Shinzo Abe.
Au menu des discussions régionales, samedi 26 octobre 2013 : la réponse aux changements climatiques et à leurs effets néfastes sur la montée du niveau des océans en Océanie, la sécurité des transports maritimes, la gestion des ressources naturelles, ainsi que la coopération et les échanges économiques et commerciaux.
Le Japon alimente, entre autres, un fonds régional dédié aux problématiques d’environnement et de développement de moyens de production d’énergies vertes en collaboration avec le FIP.

Cette réunion des ministres des affaires étrangères océaniens à Tokyo intervenait en mode suivi des conclusions du précédent sommet des dirigeants océaniens, lors du dernier sommet Japon-Océanie qui a eu lieu à Okinawa en mai 2012.
Il s’agissait du sixième sommet Japon-Océanie depuis 1997.
Lors de ce sommet, Tokyo avait promis une enveloppe globale de l’ordre d’un demi-milliard de dollars US au bénéfice des États de l’Océanie.

Lors de la réunion de ce week-end, coprésidée par l’actuel Président en exercice du Forum des Îles du Pacifique (FIP), Phillip Muller (îles Marshall) et le chef de la diplomatie nippone, Fumio Kishida, il a aussi été décidé que le prochain sommet (en mai 2015) aurait lieu à Iwaki, ville proche d’une quarantaine de kilomètres de la centrale nucléaire de Fukushima, ravagée par un séisme et un tsunami en mars 2011.
« Accueillir le sommet avec les îles du Pacifique dans cette zone frappée de catastrophes naturelles nous fournira aussi une occasion de montrer au monde entier comment notre pays se relève (du séisme) », a expliqué Takumi Nemoto, ministre nippon de la reconstruction.
Ce genre de sommet regroupe les quatorze États insulaires océaniens membres du FIP (îles Cook, Fidji, Kiribati, îles Marshall, États Fédérés de Micronésie, Nauru, Niue, Palau, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, îles Salomon, Tonga, Tuvalu et Vanuatu).
L’Australie et la Nouvelle-Zélande, les deux plus grands membres du FIP, participent également, mais en tant que bailleurs de fonds contribuant à des projets en coopération avec le Japon.

Parmi les actions annoncées en marge de la réunion ministérielle de ce week-end : une enveloppe de neuf millions de dollars US au bénéfice d’un projet de remise à niveau et de modernisation du marché de la ville papoue de Madang.
L’accord a été signé vendredi dernier, en mode bilatéral, entre le Vice-ministre (secrétaire d’État) nippon aux affaires étrangères et le chef de la diplomatie papoue, Rimbink Pato.
Le gouvernement fidjien était aussi représenté par son ministre des affaires étrangères, Ratu Inoke Kubuabola, qui a suggéré lors d’entretiens bilatéraux le principe d’une visite officielle au Japon de la part du Contre-amiral Premier ministre Franck Bainimarama, en 2014.
M. Bainimarama, qui dirige un gouvernement issu de son putsch en décembre 2006, promet un retour à la démocratie sous forme de législatives en septembre 2014.
Lors du précédent sommet PALM de mai 2012, le Contre-amiral fidjien n’avait pas été invité.

pad

Rédigé par PAD le Mardi 29 Octobre 2013 à 05:14 | Lu 374 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus