Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Consensus autour de l'environnement pour les tāvana



"Nous n'avons pas besoin d'attendre le Pays. Nous les tāvana nous pouvons agir et donner l'exemple", a insisté Cyril Tetuanui, président  du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF).
"Nous n'avons pas besoin d'attendre le Pays. Nous les tāvana nous pouvons agir et donner l'exemple", a insisté Cyril Tetuanui, président du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF).
RIKITEA, le 2 août 2019 - Le 30e congrès des communes s'est achevé ce vendredi à Rikitea, aux Gambier. 180 élus, de 38 communes du fenua, ont débattu pendant trois jours autour du thème "nos liens à l'environnement, notre richesse partagée." "Nous devons agir car la situation est urgente", a insisté Cyril Tetuanui, président du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF).

Ce vendredi s'est achevé à Rikitea, dans l'archipel des Gambier, le 30e congrès des communes. 180 élus, de 30 communes du fenua, y étaient réunis pour échanger autour du thème "nos liens à l'environnement, notre richesse partagée" (Te tagata me te nukutaireva).

Organisé autour de quatre axes, le congrès proposait de revenir aux racines de la problématique et d’interroger le lien entre l’homme d’aujourd’hui et son milieu, l’engagement citoyen en faveur de l’environnement, pour entamer une réflexion sur les interactions entre environnement et développement, ainsi que sur la nécessaire complémentarité des acteurs, pluriels et partenaires potentiels.


"Nous n'avons pas besoin d'attendre le Pays"


Et donc au bout de trois jours de réflexion et de travail  différentes problématiques ont été abordées par les élus, telles que la surexploitation des ressources, la gestion des déchets, ou encore les invasions d'espèces envahissantes. "Nous devons agir car la situation est urgente", a insisté Cyril Tetuanui, président du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF). "Nous n'avons pas besoin d'attendre le Pays. Nous les tāvana nous pouvons agir et donner l'exemple. Je pense à la commune de Moorea et à son Plan de gestion  de l'espace maritime(PGEM. La commune de Bora Bora aussi est un exemple à suivre."

"Il y a eu des échanges fructueux cette semaine", a pour sa part indiqué Vai Gooding, maire des Gambier. "Nous les maires devons être un exemple nos populations. Il  faut maintenant penser comment on peut concilier évolution sociétal et respect de notre environnement."

Devant l'importance et l'urgence de la situation, le congrès des communes abordera désormais chaque année le thème de la préservation de l'environnement. A noter qu'aucune annonce n'a été faite quant à la commune qui devrait accueillir la 31e édition du congrès. 

Rédigé par Désiré Teivao le Vendredi 2 Août 2019 à 18:07 | Lu 1057 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués