Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Coeur Carmat : le 3è patient "va très bien" (Pr Carpentier)



Paris, France | AFP | mercredi 03/06/2015 - Le 3è patient implanté début avril avec un coeur bio artificiel Carmat, "va très bien", a indiqué mercredi son concepteur, le Pr Alain Carpentier qui a également annoncé qu'un 4e patient pourrait être équipé "d'ici deux à trois mois".

"Il va très bien, il a un sens de l'humour formidable, il n'est pas du tout inquiet", a déclaré le Pr Carpentier sur BFMTV, précisant que le patient était toujours à l'hôpital où il suit des séances de rééducation.

"Sa fierté est de me dire qu'il a fait un tour de plus du bâtiment", a-t-il ajouté, rendant hommage à sa "patience".

La troisième implantation d'un coeur Carmat a été réalisée le 8 avril dernier à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris par le professeur Christian Latrémouille, assisté du professeur nantais Daniel Duveau qui avait implanté le 2e coeur Carmat en août dernier sur un patient de 69 ans.

Après avoir mené une vie "quasi-normale" pendant plusieurs mois, ce dernier est décédé le mois dernier suite au "dysfonctionnement" d'un des moteurs de son coeur artificiel "conduisant à une diminution du volume de sang éjecté dans l'organisme", selon la société Carmat.

Le tout premier patient à avoir reçu un coeur Carmat, à Paris fin 2013, avait pour sa part succombé 74 jours après l'opération, sa prothèse ayant cessé brutalement de fonctionner. Aucune raison précise n'avait alors été avancée par la société.

Selon le Pr Carpentier, un 4e malade devrait être opéré "quand tout aura été analysé et que les ingénieurs pourront me répondre +ça y est, vous pouvez y aller, tout est réparé+", a-t-il dit sur BFMTV.

L'implantation pourrait selon lui intervenir "d'ici deux à trois mois au maximum".

La première phase de l'essai clinique en cours prévoit d'équiper un total de quatre malades avec le coeur Carmat qui vise à remplacer de manière permanente le coeur défaillant et pas seulement à faire patienter un malade en attente d'une greffe.

Interrogé sur la suite de l'essai clinique, le Pr Carpentier est resté évasif. "Le nombre importe peu, ce qui m'intéresse c'est de rendre service au malade", s'est-il contenté d'indiquer.

le Mercredi 3 Juin 2015 à 07:16 | Lu 262 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net