Tahiti Infos

Code de la propriété publique : les opposants au texte manifestent devant l'APF


Code de la propriété publique : les opposants au texte manifestent devant l'APF
Malgré l'annulation de l'ordre du jour, qui prévoyait l'examen du projet de loi portant Code de la propriété publique ce lundi matin, le "Conseil Coutumier Autochtone" de Joinville Pomare avait tout de même fait le déplacement devant l'assemblée pour protester contre ce texte. Une quarantaine de personnes se sont installées en silence sur la place Tarahoi, un mouvement restreint mais pour Joinville, "pas besoin de 5000 personnes pour montrer notre irritation".

"Lorsque nous entendons les indépendantistes qui gouvernent le pays nous dire que ce texte ne va pas à l'encontre des intérêts du peuple autochtone, c'est vraiment se foutre de la tête de ceux qui se sont battus pour que leurs intérêts indigènes soient respectés!" affirme l'autoproclamé Pomare XI, pour qui les terres polynésiennes n'appartiennent "ni à l'Etat, ni au Pays, ni aux communes" mais au peuple, et rien qu'au peuple. "On nous a fait croire pendant 30 ans qu'on allait nous restituer nos terres, et c'est le contraire qui se passe aujourd'hui" s'insurge donc Joinville Pomare, qui promet de continuer la mobilisation.

Quant à Sandra Lévy-Agami, opposante de la première heure de ce projet de loi, elle se réjouit lundi matin du report de son examen. Elle espère que le texte sera "retiré définitivement du circuit législatif". Avec cette décision, Jacqui Drollet a "fait preuve de bon sens" , selon la représentante. "Il a bien indiqué qu'il voulait que des spécialistes du foncier se penchent sur le texte! Pour moi il remet en cause les compétences du vice-président et de son équipe", estime Sandra Lévy-Agami, pour qui le gouvernement actuel "est en train de faire les mêmes erreurs que l'Etat il y a 40 ans".



le Lundi 22 Août 2011 à 09:17 | Lu 1313 fois