Tahiti Infos

Cocodôme, construire un fare autrement


Meri Rey.
Meri Rey.
TAHITI, le 14 mars 2022 - Formée à l’architecture d’intérieur, Meri Rey a développé une solution innovante, locale et économique pour la construction d’habitat. Elle a mis au point une structure à base de chaux et de fibres de coco. Le premier prototype existe, construit de ses mains, sur la commune de Faa’a. C’est le Cocodôme.

Originaire de Polynésie française, Meri Rey a suivi un cursus en architecture d’intérieur en France, où elle a vécu pendant sept ans. "J’ai travaillé avec des architectes et maitres d’œuvre, et également suivi des formations en éco-construction." Pendant cinq ans, et avant de se lancer dans la vie active, Meri Rey a effectué un voyage dans les archipels. Seule, avec un sac à dos pour "mieux comprendre mon fenua". "Je suis partie en immersion chez l’habitant afin de ressentir pleinement notre culture et donc vivre leurs modes de vie, les arts, les traditions et le regard qu’ils pouvaient porter sur la vie." Une aventure "très enrichissante qui je pense m’a intuitivement guidé vers ce projet".

En Polynésie, Meri Rey a pu observer que "tout était très cher et surtout importé". Elle a étudié les différentes ressources locales pour "construire autrement, c’est-à-dire construire avec des matières premières locales et renouvelables, à des prix plus accessibles". Elle a retenu la fibre de coco. "Elle existe en abondance sur le territoire, elle est disponible et n’est pas du tout valorisée. Cette fibre est même considérée comme un déchet." Pourtant, selon Meri Rey, elle a tous les avantages : elle est imputrescible et constitue un très bon isolant acoustique et thermique. Elle a donc concentré ses efforts sur ce matériau.

Crédit : Stéphane Sayeb.
Crédit : Stéphane Sayeb.
La fibre de coco est déjà utilisée pour le géotextile, le filtrage, le drainage, les matelas, la sellerie automobile, le jardinage… Nulle part en revanche elle ne semble avoir servi dans la construction. Meri Rey, elle, a choisi de la combiner avec de la chaux pour l’utiliser.

Fabriquée dans des fours dédiés, la chaux est, pour sa part, utilisée depuis l’Antiquité dans la construction, notamment. Elle est obtenue à partir de cuisson à haute température de calcaire. Aux Australes, elle est très utilisée. Elle est un liant qui permet la prise et le durcissement de mélanges/fibres.

Un prototype à Pamatai

Meri Rey a lancé le projet Cocodôme. Pour le mener, elle a travaillé pendant deux ans et demi à faire des recherches, s’est nourrie de rencontres et d’échanges avec des particuliers vivants dans des habitats dits alternatifs mais aussi avec des professionnels du bâtiment : maçons, maîtres d’œuvre et ingénieurs. Une phase d’expérimentation a été nécessaire avant la mise en place du process de construction.


Crédit : Stéphane Sayeb.
Crédit : Stéphane Sayeb.
Elle a décidé de réaliser elle-même le module témoin afin de "maîtriser tous les aspects de la construction de cet habitat innovant. C’était éprouvant, mais indispensable pour quantifier le temps de réalisation, la quantité de matériaux utilisés et appréhender toutes les particularités de cette technique pour plus tard optimiser le concept." Un dôme de 12 mètres carrés, sur la commune de Faa’a, à Pamatai. Il est en bord de route et suscite un vif intérêt.

Aujourd’hui, le Cocodôme fonctionne grâce à une équipe composée de constructeurs et de maîtres d’œuvre pour répondre aux demandes. Elle a fondé l’entreprise Projet Coco. Elle est en contact avec un bureau d’études pour homologuer son prototype.

Deux autres modèles sont possibles, l’un de 22 mètres carrés et l’autre de 40 mètres. Les constructions, par modules s’adaptent aux envies, mais aussi aux sites. Elles sont livrées clé en main en cinq semaines pour le modèle standard. "J’espère que ça fera changer, bouger les choses. Il est important de revoir nos modes de consommation et cela passe aussi par le secteur du bâtiment", conclue-t-elle.

Crédit : Stéphane Sayeb.
Crédit : Stéphane Sayeb.
Éco-construction, une démarche globale

L’éco-construction ou construction durable est la création, la restauration, la rénovation ou la réhabilitation d’un bâtiment respectueuse de l’environnement. La démarche s’applique de la construction à l’usage (consommation d’énergie, déchets, eau..). L’objectif est de consommer peu d’énergie, de privilégier les ressources durables. Cela passe par la conception bioclimatique qui vise à tirer partie des conditions d’un site et de son environnement. Les ouvrages concernés peuvent être de différentes tailles, de la maison individuelles au projet immobilier complexe.

Béton : un matériau apprécié mais destructeur

Le béton (granulat, sable et eau agglomérée par un liant) est utilisé aux quatre coins du monde en très grande quantité. Sa production se trouverait autour de 4 milliards de tonnes par an, elle nécessite en plus des ressources, de l’énergie et donc de l’électricité, du fioul. Les coûts pour l’environnement sont très élevés.

Pratique

FB : PROJET COCO
[email protected]

Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 14 Mars 2022 à 14:22 | Lu 5971 fois