Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Classé à l'Unesco, le site de Taputapuātea tombe en ruine



(photo Facebook Vaite Bodin)
(photo Facebook Vaite Bodin)
PAPEETE, 21 novembre 2017 - Des photos relayées sur les réseaux sociaux montrent plusieurs éboulements des structures du site culturel de Taputapuātea à Raiatea.

Ces éboulements pourraient s'être produits durant le week-end dernier, sur au moins deux des structures du marae de Taputapuātea et seraient de cause naturelle, alors que le site culturel a été inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en juillet dernier.

Des photos et vidéos ont été postées ce lundi sur les réseaux sociaux. Notamment ICI

> Lire aussi : 40 millions de francs pour aménager et sécuriser le marae de Taputapuātea

(photo Facebook Vaite Bodin)
(photo Facebook Vaite Bodin)

"40 millions de francs pour aménager et sécuriser le marae de Taputapuātea"

Il y a eu de nouveaux éboulements sur le site classé par l'UNESCO Taputapuatea, que compte faire le ministère ?
Ces éboulements n'ont pas eu lieu ce matin. Ils ont eu lieu il y a deux jours. Le gardien du site nous l'a signalé. Ce n'est pas la première fois que ça arrive. Je rappelle juste que le site est très fragilisé par endroits. Les dalles de corail sont très anciennes. Nous avons fait venir une mission d'un bureau dans la restauration de ce type d'ouvrage et notamment dans ce qui concerne la consolidation de ces dalles de pierres qui s'effritent et fragilisent l'ensemble de la structure.
Le bureau spécialisé, va aussi décaper les graffitis qui ont été posés sur les pierres au fil du temps pour rendre sa splendeur au site de Taputapuātea. Des mesures conservatrices vont être mises en place sur les autres sites. On s'attendait à ce qu'il y ait une partie du ahu de Taputapuātea mais aussi du côté du marae de Tainuu. Nous savions que ça allait arriver.

Est-ce que des panneaux, des affichages en plusieurs langues seront installés sur le site ?
C'est en cours. C'est justement pour cela que le dossier UNESCO a été monté. C'est aussi pour pouvoir préserver un peu mieux le site et pouvoir mettre en place des mesures conservatrices. Le plan d'aménagement a été confié à un architecte spécialisé dans ce type d'aménagement. Le budget est de l'ordre de 40 millions de francs. Il est déjà en place. Le programme d'aménagement du site doit être validé par le comité des sages et en débutera les aménagements.
L'idée est de rendre accessible le site que par un chemin et de mettre en place non seulement des panneaux de signalisation, mais aussi d'utiliser les nouvelles technologies pour que les visiteurs puissent disposer de ces informations au travers de leurs outils numériques notamment au travers de leur téléphone portable.

Mais en attendant tout cela, que comptez-vous faire pour préserver le site ?
Il y a déjà un gardiennage. Le gardien habite sur place. Je tiens à le remercier parce que c'est quelqu'un qui a dédié sa vie au site. Il a participé à sa restauration. Franck Varney et sa petite équipe. Il faudra que l'on multiplie les opérations de préservation du site.
Il faut savoir quand même que ce n'est pas nouveau. Il arrive souvent que des gens montent sur ces structures. C'est complètement interdit depuis 1962.
Ce ne sont pas forcément des touristes étrangers. ce sont souvent des gens de chez nous. Ils veulent se prendre en photos sur le site. Nos visiteurs sont bien souvent plus respectueux que notre propre population. ce problème est constaté sur tous nos sites.
C'est d'abord vers notre population que nous devons faire passer ce message de respecter nos sites. C'est quand même notre héritage, ce qui nous a été laissé par nos ancêtres, nos anciens. Le phénomène commence un peu à s'estomper, depuis que nous avons mis en place le comité de surveillance, le comité des sages.

Quand débuteront la restauration et la consolidation du site ?
La restauration et la consolidation du site va commencer assez rapidement puisque les gens du bureau d'étude sont déjà sur place. Ils ont déjà fait une mission de prospection sur TapuTapuatea. Ils nous ont présenté un devis que j'ai signé. Ils vont pouvoir commencer les travaux.

A-t-on une idée d'un calendrier ?
Non. Le plus simple c'est d'émettre du ciment ou de la colle. Ce n'est pas ce que nous voulons. Nous souhaitons que cette consolidation soit faite de manière la plus naturelle possible et que cela se fasse de manière durable. Il est hors de question pour nous d'utiliser des matériaux qui dénatureraient le site. Ce n'est pas aussi simple qu'on le pense. Nous n'avons pas la ressource humaine ici, c'est pourquoi nous avons fait appel à cet établissement spécialisé en métropole dans la restauration de ce type d'ouvrage.


Rédigé par JPV le Mardi 21 Novembre 2017 à 09:42 | Lu 2103 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Février 2018 - 16:22 L’école Manotahi de Punaauia a fêté ses 50 ans

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués