Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Christophe Girard visé par une enquête pour "viol"



Paris, France | AFP | mardi 18/08/2020 - Acculé à la démission en juillet pour ses liens avec l'écrivain Gabriel Matzneff, l'ex-adjoint à la maire de Paris Christophe Girard est à son tour visé par une enquête pour viol, ouverte par le parquet au lendemain du témoignage d'un homme dans le New York Times sur des faits remontant aux années 90.

Dans un article publié dimanche, Aniss Hmaïd, 46 ans, a raconté au quotidien américain avoir rencontré M. Girard en Tunisie à l'été 1989, quand il avait 15 ans, et avoir ensuite été entraîné dans une relation abusive de près de dix ans qui lui a laissé "des blessures psychologiques durables".

L'ancien bras droit de la maire Anne Hidalgo, pilier depuis 20 ans de la municipalité jusqu'à cette démission retentissante sous la pression des écologistes et des féministes, avait dénoncé dès dimanche des allégations "graves" et "sans fondement", annonçant une plainte en dénonciation calomnieuse.

De son côté, le procureur de Paris Rémy Heitz a estimé que ces accusations, racontées en détails, méritaient d'être vérifiées par la brigade de protection des mineurs. Il a annoncé mardi lui avoir confié une enquête pour examiner ces soupçons de "viol par personne ayant autorité".

Prescription ?

Selon M. Hmaïd, M. Girard l'a agressé sexuellement une première fois à 16 ans lors d'un voyage aux Etats-Unis et l'a contraint à des rapports sexuels une vingtaine de fois au cours des années suivantes, rapporte le New York Times.

En échange, M. Hmaïd assure que M. Girard l'employait parfois comme domestique dans sa résidence d'été dans le sud de la France et "lui obtenait des emplois temporaires au sein de la maison Yves Saint Laurent" dont il était l'un des principaux dirigeants avant d'entrer en politique.

Pour le procureur de Paris, les investigations devront déterminer, outre l'exactitude des accusations, si "la prescription de l'action publique est acquise" au vu de l'ancienneté des faits, a-t-il précisé dans un communiqué mardi.

Les agressions décrites par M. Hmaïd sur la période où il était mineur pourraient en effet être prescrits depuis son 38e anniversaire. Le délai de prescription, depuis une loi de 2018, a été porté à 30 ans après la majorité de la victime, mais la loi n'est pas rétroactive.

"Les faits dénoncés étant prescrits, la parole de l'accusateur, contre la parole de l'accusé, est laissée à l'appréciation du tribunal de l'opinion, où trop souvent une présomption de culpabilité en matière d'infractions sexuelles a pris le pas sur la présomption d'innocence", avait réagi dimanche l'avocate de M. Girard, Me Delphine Meillet. Elle n'était pas joignable dans l'immédiat.

"Stratégie des agresseurs"

"Nous demandons l'exemplarité (...) et nous souhaitons que Christophe Girard abandonne ses mandats pour se concentrer sur sa défense judiciaire", a réagi mardi auprès de l'AFP la porte-parole d'Osez le féminisme, Céline Piques, rappelant que M. Girard est toujours élu dans le XVIIIe arrondissement et siège au Conseil de Paris.

Pour cette porte-parole, "l'affaire Girard", jusqu'ici centrée sur sa proximité avec l'écrivain accusé de pédophilie Gabriel Matzneff, "change de tournure". 

"Nous ne sommes pas des +ayatollahs du féminisme+, on essaie simplement de dévoiler la stratégie des agresseurs (...): quelqu'un qui a du pouvoir et qui cible une personne vulnérable pour commettre des violences sexuelles et construire le silence ensuite autour de ces actes, du fait d'une position de pouvoir", a-t-elle ajouté.

"Il est temps que M. Girard lui même prenne ses responsabilités", a réagi auprès de l'AFP l'élue écologiste au conseil de Paris Raphaëlle Rémy-Leleu, en pointe avec sa collègue Alice Coffin dans le conflit qui a divisé les socialistes et leur alliés en juillet.

"Il est important que la justice puisse examiner" ces faits "et que les politiques aient un peu de courage", a-t-elle ajouté, dénonçant le "silence" autour de cette affaire et réclamant une prise de parole d'Anne Hidalgo.

le Mardi 18 Août 2020 à 06:16 | Lu 342 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus