Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Chili/grève à la mine d'Escondida : médiation du gouvernement



Santiago du Chili, Chili | AFP | mardi 14/02/2017 - Le gouvernement chilien a annoncé mardi qu'il allait assurer la médiation dans le conflit entre la direction d'Escondida, plus grande mine de cuivre au monde, et ses employés en grève depuis six jours pour réclamer de meilleurs salaires.
"Notre premier intérêt est que les parties parviennent à un accord", a déclaré Paula Narvaez, porte-parole du gouvernement chilien, lors de son point presse quotidien, répondant ainsi à l'appel lancé samedi par les salariés qui souhaitaient une intervention de l'exécutif.
La Direction du travail a proposé aux dirigeants de la mine et au syndicat des travailleurs de reprendre le dialogue afin de mettre fin à la grève observée par les plus de 2.500 salariés, dans un campement provisoire installé à l'extérieur du gisement situé à 3.100 mètres d'altitude dans le désert d'Atacama (nord).
Elle avait déjà mené une médiation ces dernières semaines, qui s'est soldée par un échec débouchant sur la grève.
"Nous allons répondre à l'invitation de la Direction du travail. Nous comprenons que c'est un rapprochement, nous y allons avec de très bonnes dispositions", a déclaré à l'AFP Carlos Allendes, porte-parole du Syndicat des travailleurs d'Escondida. Mais "la grève se poursuit", a-t-il ajouté.
La direction de la mine, dont le principal actionnaire est le groupe anglo-australien BHP Billiton, n'a pas précisé si elle participerait à cette médiation, dont une première réunion est prévue mercredi dans la ville d'Antofagasta, à 170 kilomètres d'Escondida.
Les salariés demandent notamment une hausse des salaires de 7% et un bonus de 39.000 dollars.
La mine Escondida produit environ 927.000 tonnes de métal rouge par an, soit 5% de l'offre mondiale.
La perspective de grève dans ce site majeur a déjà provoqué une hausse de 12% du prix du cuivre en janvier, après quatre ans de chute due à la moindre demande de la Chine, principal acheteur.
Les grévistes ont déjà prévenu qu'ils pourraient poursuivre leur mouvement pendant deux mois.
Le Chili est le plus gros producteur de cuivre au monde, couvrant près d'un tiers de l'offre mondiale.

le Mercredi 15 Février 2017 à 05:14 | Lu 488 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus