Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Chikungunya : la lutte contre les moustiques est une responsabilité pour tous



Des gestes simples pour se protéger et protéger les siens, connus de tous mais qui manquent encore trop souvent de régularité chez les particuliers.
Des gestes simples pour se protéger et protéger les siens, connus de tous mais qui manquent encore trop souvent de régularité chez les particuliers.
PAPEETE, le 14 octobre 2014. Avec une quinzaine de cas de chikungunya confirmés et des cas suspects à Tahiti, la meilleure prévention contre cette maladie mais aussi contre la dengue, toujours active, reste de tenter d'éviter les piqûres de moustiques. Petits rappels utiles.

Jusqu'à présent, trois foyers distincts de chikungunya ont été identifiés à Tahiti : à Teva i Uta, à Taravao avec des cas groupés ; à Punaauia (pointe des Pêcheurs) avec un cas isolé. Pour éviter la propagation de la maladie à l'ensemble de l'île de Tahiti, il convient en premier lieu pour les personnes atteintes -ou dont les cas sont suspects- d'éviter de se déplacer.

Ces personnes malades doivent également, pour protéger leur entourage, éviter d'être piquées à nouveau par des moustiques qui deviendraient des vecteurs du virus vers d'autres personnes. Pour toutes les personnes saines, la meilleure attitude est également de tout mettre en œuvre pour éviter les piqûres. Il faut à la fois éliminer ou éloigner les moustiques adultes présents dans les domiciles ou aux abords des maisons en utilisant des insecticides ; éliminer autour de sa maison les gîtes larvaires où les moustiques adultes pondent leurs œufs afin de limiter la nouvelle génération de moustiques vecteurs.

Pour éviter les piqûres, l'usage de répulsifs cutanés est recommandé surtout aux heures sensibles : le matin et en début de soirée, au moment où les moustiques femelles, les seules qui piquent, sont les plus actives et ont besoin de leur nourriture de sang. Mais attention, tous les produits répulsifs ne sont pas équitablement efficaces ni recommandés à tous les âges. A l'occasion de l'épidémie de zika, l'an dernier, le Bureau de veille sanitaire du Pays avait établi une liste de produits réputés efficaces et comportant les recommandations d'usage une liste à consulter sur le site Internet du Centre d'hygiène et de salubrité publique ou en CLIQUANT ICI

Le travail de démoustication entrepris par le Pays aux abords des secteurs où des cas de chikungunya ont déjà été enregistrés doit nécessairement s'accompagner d'une prise de conscience et d'une action préventive collective. Eviter l'épidémie semble impossible mais en ralentir au maximum la progression est une responsabilité qui incombe à chacun.

Rédigé par Mireille Loubet le Mardi 14 Octobre 2014 à 16:14 | Lu 1440 fois







1.Posté par Pierre le 14/10/2014 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Spirales dans le fare......A éviter à tout prix ! Si vous voulez avoir des bronches de fumeur invétéré, c'est ce qu'il faut faire !
Les spirales s'utilisent dans les garages, ateliers ouverts, terrasses, jardins mais pas à l'intérieur des habitations. Pour l'intérieur, le mieux est la prise électrique avec produit à base de pyrèthre végétal en association avec des moustiquaires soit sur les fenêtres, portes ou sur les lits.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus