Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Champagne en outre-mer: sanction de 642.800 euros contre Feuillatte et deux importateurs



Paris, France | AFP | jeudi 29/10/2020 - L'Autorité de la concurrence a infligé une sanction de 642.800 euros à la maison de champagne Nicolas Feuillatte et à deux importateurs, pour ne pas avoir respecté une loi régissant depuis 2013 l'importation en outre-mer, selon un communiqué publié jeudi.

En l'occurrence, la loi "Lurel", du nom de Victorin Lurel, ministre des Outre-mer de 2012 à 2014, interdit depuis mars 2013 d'accorder des droits exclusifs d'importation non justifiés dans ces collectivités.

Or, Nicolas Feuillatte a ignoré cette interdiction dans deux contrats: le premier passé avec la société Financière Martin jusqu'en janvier 2015 sur les territoires de Saint-Martin et Saint-Barthélemy; le second avec la Distillerie Dillon, pour la Martinique, jusqu'en juin 2015.

Cette dernière exclusivité, relève aussi l'Autorité, s'est même maintenue dans les faits jusqu'en juin 2016, Nicolas Feuillatte refusant de fournir des distributeurs martiniquais qui ne travaillaient pas avec la Distillerie Dillon.

Dans le détail, la maison Nicolas Feuillatte devra payer 216.600 euros, la Distillerie Dillon, solidairement avec ses maisons mères Bardinet et Cofepp, 421.000 euros et la société Financière Martin 5.200 euros.

"Ces pratiques (...) ont entravé le développement d'importateurs-grossistes concurrents et empêché les détaillants de faire jouer la concurrence entre grossistes pour leurs approvisionnements", critique l'Autorité de la concurrence dans son communiqué.

Elle relève également que "les consommateurs ultra-marins, dont le pouvoir d'achat est plus faible qu'en métropole, ont pu subir les effets des comportements sanctionnés".

Il s'agit de la septième décision rendue par le gendarme de la concurrence en lien avec la loi Lurel et, à ce jour, la plus importante.

Au total, plus de 2 millions d'euros de sanctions ont été infligés. Jusqu'ici, la principale, d'un montant de quelque 615.000 euros, avait concerné le secteur des produits d'hygiène et d'entretien en 2016.

le Vendredi 30 Octobre 2020 à 04:55 | Lu 906 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 2 Décembre 2020 - 04:52 Dissolution du CCIF par le Conseil des ministres

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus